Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Nombres de cas de dopage durant les JO de Pékin

31 Août 2008 Publié dans #Jo de Pékin 2008


D'après mes sources voici les chiffres officiels :



Grèce :  14 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Bulgarie :  12 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Chine :  4 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Italie :  3 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Russie :  3 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Corée du Nord :  2 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Jamaïque :  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Inde :  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Roumanie :  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Espagne :  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Etats-Unis :
  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Taïwan :
  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

A l'heure actuelle, 44 athlètes et entraîneurs ont été interdits de participer aux Jeux Olympiques





Lire la suite

Heptathlon / Blonska privée de sa médaille d'argent

25 Août 2008 Publié dans #Athlétisme


Lyudmila Blonska a été déchue de sa médaille d'argent olympique sur l'heptathlon après avoir été convaincue de dopage.

L'athlète ukrainienne a été disqualifiée et exclue des Jeux de Pékin par le Comité international olympique (CIO) vendredi.

Blonska a été contrôlée positive à un stéroïde interdit, la méthyltestostérone, après avoir terminé deuxième de l'heptathlon samedi dernier. Elle avait été suspendue provisoirement par le CIO jeudi et sa médaille lui a été officiellement retirée vendredi par la commission exécutive du CIO.

Blonska, qui a rejeté la faute sur son entraîneur et mari, a également été disqualifiée de la finale du saut en longueur prévue vendredi.

Le CIO a demandé à la fédération internationale d'athllétisme d'ajuster les résultats de l'heptathlon en fonction de sa décision et d'envisager des sanctions supplémentaires contre Blonska. Le Comité olympique ukrainien devra rendre la médaille de l'athlète "aussi vite que possible".

Le CIO s'est également réservé le droit de prendre des sanctions contre son entraîneur, Sergei Blonsky.

L'Américaine Hyleas Fountain devrait hériter de la médaille d'argent de l'heptathlon et la Russe Tatiana Chernova grimper de la quatrième à la troisième place.

Blonksa risque une suspension à vie car il s'agit de sa deuxième infraction à la réglementation antidopage. Cinq athlètes ont été contrôlés positifs jusqu'à présent aux Jeux de Pékin.

Blonska, qui a purgé une suspension pour dopage entre 2003 et 2005, avait aussi été médaillée d'argent en heptathlon aux derniers Mondiaux à Osaka.

Les quatre autres athlètes déjà été disqualifiés et exclus des Jeux à la suite de contrôles positifs sont la spécialiste des haies grecque Fani Halkia, le tireur nord-coréen Kim Jong Su, la cycliste espagnole Isabel Moreno et la gymnaste vietnamienne Thi Ngan Thuong Do.

Source et date de l'article LaTribune.fr   22.08.08


Lire la suite

Athlétisme / la Grecque Fani Halkia contrôlée positive avant les JO

18 Août 2008 Publié dans #Jo de Pékin 2008


L'athlète grecque Fani Halkia, surprenante championne olympique du 400 m haies aux jeux Olympiques d'Athènes en 2004, a été contrôlée positive avant les Jeux de Pékin, a annoncé samedi la télévision publique grecque Net.
Le contrôle qui s'est révélé positif a été mené lors de sa préparation au Japon mais la substance détectée n'a pas été précisée, selon Net. L'entourage de Fani Halkia a indiqué qu'elle ferait prochainement des déclarations à la presse à Pékin.


La Grecque, âgée de 29 ans, avait créé la surprise en décrochant la médaille d'or à Athènes sur 400 m haies.
Cette affaire intervient après l'exclusion des Jeux de Pékin par le CIO de la sprinteuse Ekaterini Thanou, médaillée d'argent du 100 m aux JO de Sydney en 2000, qui s'était soustrait à un contrôle antidopage à la veille des Jeux d'Athènes, dont elle avait été exclue.
La Fédération grecque d'athlétisme a également exclu de l'équipe de Grèce début août le sprinteur Tassos Gousis, finaliste du 200 m des Mondiaux-2007 d'Osaka et deuxième de la Coupe d'Europe en juin.
Il avait été contrôlé positif avant les JO à la methyltrienolone, un stéroïde qui a déjà privé de Jeux, après des contrôles menés depuis le printemps, une grande partie de l'équipe grecque d'haltérophilie ainsi que le nageur Ioannis Drymonakos.

Source et date de l'article
LeParisien.fr  16.08.08


Lire la suite

Dopage par transfusion sanguine

18 Août 2008 Publié dans #Produits et techniques dopante - risques et effets


Il existe deux sortes de transfusions:

- homologues (avec le sang d'un donneur compatible ayant les mêmes groupes et rhésus) et autologue (avec son propre sang)

-hétérologues (avec le sang d'un donneur universel) ne sont pas utilisées dans des protocoles de dopage.

Le principe d'action est le suivant: il s'agit dans un premier temps de se retirer du sang. En déficit soudain de globules rouges, l'organisme se met à en fabriquer (érythropoïèse) pour compenser. Quelques jours plus tard, lorsque le stock de globules rouges est reconstitué, on réinjecte la même quantité de sang que celle qui a été prélevée (homologue) ou bien le sang prélevé et entre-temps réfrigéré ou congelé.

Les transfusions homologues ont l'avantage de ne pas «pomper» le sang du sportif qui cherche à améliorer sa performance et se trouve donc affaibli temporairement. Elles sont décelables depuis 2004 par un test mis au point par le laboratoire de Lausanne, qui identifie clairement les deux populations de globules rouges.


Source et date de l'article
20minutes.fr  24.07.07


Définition du dopage sanguin

Le dopage sanguin est défini comme étant l’utilisation de produits sanguins autologues, homologues, hétérologues ou de globules rouges de toute origine, dans un autre but que de traiter un problème médical avéré.

La transfusion sanguine est interdite pendant et en dehors des compétitions. Elle figure dans la liste publiée par l’Agence Mondiale Anti-Dopage dans les méthodes interdites, et plus particulièrement à la section M1- Amélioration du transfert d’oxygène.


Qu'est-ce que le dopage sanguin ?

Le dopage sanguin est une méthode mise au point au début des années 70 pour apporter au sportif plus de globules rouges en augmentant donc indirectement ses capacités de transfert d’oxygène.

On améliore donc de façon artificielle son niveau de performances, en particulier dans les disciplines d’endurance.


Risque du dopage sanguin

Ils sont nombreux, légérement différents, selon les deux techniques, autologue et homologue.

Dans les deux cas, les conditions de conservation sont liées aux accidents. La chaîne du froid ne doit pas être rompue, le sang doit être prélevé en milieu stérile, conservé à +/- 4 degrés. Les concentrés congelés nécessitent une technique de traitement très particulière et une conservation à très basse température. La moindre rupture de la chaine du froid aura des conséquences dramatiques sur la santé du sportif. Dans la technique homologue, une incompatibilité entre receveur et donneur peut apporter des accidents gravissimes.

Toutes ces techniques exigent la participation de médecins, biologistes, laborantins spécifiquement préparés puisqu’il faut prélever, stocker, conserver, centrifuger, séparer, congeler, retravailler, réintroduire le sang et le reperfuser.

Enfin, dans les techniques homologues, le sang doit être analysé, vérifié ; le risque est important dans la transmission de maladies virales, infectieuses, comme les hépatites et le sida.


Les complications médicales

• syndrome pseudo-grippal avec frissons hyperthermiques
• insuffisance circulatoire avec œdème aigu du poumon, coma, voire décès
• hypocalcémie grave pouvant provoquer des crises de tétanisation
• accident de compatibilité avec malaise cardiaque et choc
• choc infectieux passant par des fièvres importantes pouvant conduire au collapsus cardio-vasculaire
• complications au long cours : hépatite virale, sida, …
• hémochromatose pouvant conduire jusque l’insuffisance et la défaillance cardiaque


Le dépistage

Le dépistage est indirect lorsque un sportif présente des signes évidents de maladies pouvant être en relation avec des techniques artificielles de transfusion sanguine.

Les transfusions autologues restent difficiles à mettre en évidence par mesure indirecte du taux de globules rouges dans le sang. Comme l’E.P.O. dans le cadre du suivi longitudinal, un taux anormalement haut d’hématocrite aura pour conséquence d’interdire le sportif aux compétitions pendant un temps déterminé.

Les chiffres sont suspects pour les hommes au dessus de 47% et pour les femmes au dessus de 44%.

Plusieurs paramètres sanguins font partie également de l’analyse indirecte.

Pour les transfusions homologues, il serait intéressant d’émettre la possibilité de l’identification de l’A.D.N. Toutefois, si cela est difficile, il est aujourd’hui possible d’obtenir les moyens de mettre en évidence la réalité d’un dopage sanguin par transfusion homologue.





Lire la suite

Pascal Richard était-il dopé aux JO d'Atlanta?

17 Août 2008 Publié dans #Cyclisme


Le quotidien bâlois déclarait hier dans ses colonnes que le cycliste vaudois aurait été dopé lors de son sacre olympique sur route voilà 12 ans à Atlanta. La «Basler Zeitung» cite notamment un rapport du médecin-chef de la délégation suisse de l'époque, qui mentionne avoir alors surpris Pascal Richard en train de se faire une injection dans la cuisse. Le rapport est assorti d'un seul mot: doping. Un autre médecin déclare également que le cycliste lui avait demandé de l'insuline. Avant de se rendre compte que Pascal Richard n'était pas intéressé par le produit en tant que tel, mais par la seringue qui le contenait.


Du côté du champion olympique, c'est la stupeur. Le Vaudois a formellement démenti ces accusations hier sur les ondes de la RSR «Je ne me serais pas permis. Ce ne sont que des dires qui sortent 12 ans après. Je trouve ça très gros d'autant plus que je n'ai jamais été impliqué dans des affaires de dopage de toute ma carrière qui a duré tout de même 18 ans. J'ai subi plusieurs centaines de contrôles antidopage durant ma carrière et je pense qu'on peut y échapper un moment, mais pas aussi longtemps!»


Source et 6.08.08 date de l'article LeMatin.ch  06.08.08


Lire la suite

A écouter absolument !!

11 Août 2008 Publié dans #Emissions


Voici une émission radio que j'ai écouté avec un grand intérêt !! voici le lien
LE DOPAGE DANS LE CYCLISME

Se qui est plus le plus marquant c'est de me dire que c'est une émission de 2004 !


Je pense qu'il est indispensable de prendre un peu de temps pour écouter cette émission. Aujourd'hui je me dis qu'il n'est malheureusement plus possible de faire du sport sans prendre des produits. Le problème c'est que tout cela n'est pas d'aujourd'hui.

Je trouve que
Willy Voët est une personne très courageuse. Il a eu le courage de dire la VERITE ! Il a fait de la prison alors que beaucoup d'autres devraient aussi payer ! Le mouton noir comme il le dit c'est trop facile. Je me demande pourquoi quand on découvre qu'un / une sportif / ive on ne les exclus pas à VIE !


Lire la suite

Cyclisme / Casper positif sur le Tour

10 Août 2008 Publié dans #Cyclisme


Information L'Equipe
: des traces de corticoïdes ont été retrouvées dans les urines de Jimmy Casper lors du dernier Tour de France. Un nouveau cas de contrôle antidopage positif avait été annoncé dès jeudi par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), responsable des contrôles durant l'épreuve. Cinquième cas après ceux de Manuel Beltran (EPO), Riccardo Ricco (CERA), Moises Duenas (EPO) et Dmitry Fofonov (Heptaminol), cette affaire s'annonce cependant très complexe et le coureur d'Agritubel a d'ailleurs demandé l'indulgence.

En effet, si Casper faisait bien partie des 76 coureurs présents au départ du Tour en possession d'une autorisation d'usage thérapeutique (AUT), celle-ci ne concernait pas le produit retrouvé dans l'échantillon A de son prélèvement, mais une autre substance interdite relative à un traitement de fond pour l'asthme. De plus, il disposait bien, avant le Tour, d'une AUT concernant le produit retrouvé dans ses urines, mais celle-ci avait expiré au moment du départ. Casper a été suspendu à titre provisoire par son équipe et ce jusqu'à la fin de l'instruction. S'il était sanctionné, il serait licencié.


Source et date de l'article L'EQUIPE.FR  9.08.08


Lire la suite

Cyclisme / Sella contrôlé positif

6 Août 2008 Publié dans #Cyclisme


Selon l'agence Ansa, qui a dévoilé mardi l'information, confirmée quelques instants plus tard par la fédération italienne, Emanuele Sella (CSF) a été contrôlé positif à l'EPO le 23 juillet lors d'un contrôle «hors compétition, inopiné et ciblé». Des traces de CERA, un dérivé de l'EPO avec un effet retard, auraient en fait été trouvées dans l'organisme du coureur italien, vainqueur cette année de trois étapes sur le Giro, et sixième du classement général à l'issue de l'épreuve.


Cette révélation fait suite aux nombreuses suspicions dont le grimpeur italien (Photo AFP) avait fait l'objet à l'issue notamment de ses deux succès dans les Alpes sur le Tour d'Italie. Lors des 14e et 20e actes, Sella avait en effet impressionné par la fulgurance de ses attaques, et surtout par sa capacité à les reproduire les jours suivants. Ces soupçons avaient très vite renforcés par le fait que son équipe, la CSF Group Navigare, formation de deuxième division (Continental Pro), qui a suspendu dans la foulée son coureur -moins souvent sujette aux contrôlés antidopage-, avait également placé deux autres coureurs dans les premières positions du classement général final (Baliani 7e, Pozzovivo 12e). Sans oublier que son coéquipier argentin Ariel Maximiliano Richeze, lui aussi membre de la CSF, avait déjà été contrôlé positif en début de saison.

En d'autres termes, cette histoire n'est pas sans rappeler «l'affaire Ricco». Contrôlé positif sur le Tour de France, Riccardo Ricco s'était (trop) illustré en juillet dernier sur les pentes de la Grande Boucle avant de se voir stoppé en plein élan. A propos du sort réservé à son compatriote, Emanuele Sella avait justement récemment parlé de «défaite»«ne sait rien de cette histoire». «On ne m'a rien communiqué. Rien n'est vrai». pour le sport cycliste. S'agissant cette fois de son cas personnel, l'intéressé a immédiatement réagi en déclarant qu'il «ne sait rien de cette histoire». «On ne m'a rien communiqué. Rien n'est vrai».

Source et date de l'article
L'EQUIPE.FR  5.08.08


Lire la suite

Fleuret / l'échantillon B confirme le contrôle positif de Baldini

5 Août 2008 Publié dans #Fleuret

L'analyse de l'échantillon B, lundi, a confirmé le contrôle positif au furosémide de l'Italien Andrea Baldini, le N.1 mondial du fleuret privé des jeux Olympiques de Pékin, a annoncé la Fédération italienne d'escrime dans un communiqué publié sur son site internet.

Les examens, effectués par le département de contrôle antidopage du centre hospitalier universitaire de Prague, "ont confirmé la positivité au furosémide, déjà révélée par le premier contrôle. Nous prenons acte de ce résultat avec regret", écrit la Fédération, qui fait part de sa "stupéfaction".

Le N.1 mondial a été contrôlé positif aux Championnats d'Europe de Kiev en juillet à ce produit, notamment utilisé dans les traitements contre la chute des cheveux et qui figure dans la liste des diurétiques et agents masquants interdits par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

"Notre surprise est d'autant plus grande que Baldini avait été fréquemment soumis à des contrôles qui ont toujours été négatifs", souligne le communiqué.

Baldini, 22 ans, sera remplacé par Andrea Cassara aux côtés de l'autre Italien sélectionné pour les JO, Salvatore Sanzo.

Deux fois champion d'Europe en 2005 par équipes et en 2007 au fleuret individuel, Baldini avait décroché la médaille d'argent en individuel aux Mondiaux de Turin en 2006 et de Saint-Pétersbourg en 2007. Il avait remporté le titre par équipes aux Championnats du monde de Pékin en 2008.

Source et date de l'article TSR.ch  4.08.08



Lire la suite

Groupe / contre le dopage !

4 Août 2008 Publié dans #Accueil


Je viens de mettre en ligne sur mon profil FaceBook un groupe "contre le dopage". Le but est échanger sur le problème du dopage dans tous les sports.

Voici le lien : CONTRE LE DOPAGE
Lire la suite
1 2 > >>