Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Combattre le dopage revient à combattre les paris sportifs truqués, soulignent des spécialistes

23 Septembre 2013 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Paris sportifs

gagner-paris-sportifs.jpg

 

Combattre le dopage revient à combattre les paris sportifs truqués et les réseaux mafieux, ont souligné vendredi des spécialistes de ces questions devant des membres de l'Unesco, dont certains sont restés dubitatifs à ce sujet.

"Les méchants des réseaux de paris truqués sont les mêmes que ceux qui trafiquent des stéroïdes, de l'EPO, des hormones de croissance ou tout autre produit dopant", a souligné David Howman, directeur général de l'agence mondiale antidopage (AMA), qui s'exprimait dans le cadre d'une conférence des Etats parties à la convention de l'Unesco contre le dopage.

"Ils sont également impliqués dans les trucages de matches, dans la corruption, les pots de vin et le blanchiment d'argent. Il faut être prêt à travailler contre la criminalité organisée", a-t-il développé, faisant référence à des "menaces de morts proférées à l'encontre des familles des préleveurs et testeurs de l'AMA".

L'argumentaire n'a cependant pas convaincu l'ensemble des participants à la session de l'Unesco, à l'image des questionnements venus d'Iran et du Qatar.

"Pour moi, le dopage et la corruption ou les paris truqués ne relèvent pas de la même problématique", a asséné le délégué iranien, sans développer.

"Sur quels éléments se fonde-t-on pour dire qu'il y a des liens ? Il n'y a pas d'éléments tangibles. Nous pensons qu'il faut les maintenir séparées (ces luttes)", a enchéri son collègue du Qatar, ajoutant un élément financier: "s'il faut par exemple étendre la compétence de l'AMA aux matches truqués, nous nous y opposerons car au bout du compte il faudra financer ces nouvelles activités et le budget va augmenter", a-t-il déploré.

 

Source de l'article  lematin.ch  23.09.2013

 

Lire la suite

"Oui il y a du dopage dans le foot belge"

15 Septembre 2013 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Football

http://www.lefigaro.fr/medias/2009/03/18/4432237.jpg

Une enquête anonyme menée auprès de 100 footballeurs de la Ligue Pro révèle que 28 d'entre eux ont affirmé que le dopage existait dans le football belge. Cette enquête a été réalisée par l'hebdomadaire "Fun", publié par Het Nieuwsblad.

Parmi les 28 joueurs, quatre affirment même avoir déjà assisté à une pratique de dopage en Belgique. Sans révéler leur identité, Het Nieuwsblad précise qu'il s'agit de "deux joueurs issus de topclubs, un de chaque côté de la frontière linguistique, et deux joueurs d'une équipe néerlandophone du ventre mou."

Hans Cooman, responsable des contrôles antidopage en Flandres, se dit "surpris par les chiffres", dans une réaction parue dans Het Nieuwsblad et De Standaard, avouant tout de même que le dopage permet de toute façon à un joueur d'être "frais plus longtemps durant un match".

Ludwig Sneyers, le CEO de la Ligue Pro, estime de son côté que "ce n'est pas dans la nature du football. Le cyclisme est, par exemple, un sport individuel où l'endurance joue un rôle majeur. En comparaison, l'impact du dopage dans un sport d'équipe comme le football est minimal. Et nous contrôlons régulièrement les joueurs, en et hors compétition".

 

Source et date de l'article  rtl.be  13.09.2013

Source de l'image

 

Lire la suite

Ouvrir les yeux sur le dopage sportif ....

9 Septembre 2013 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Témoignages

http://www.rue89.com/sites/news/files/styles/asset_img_full/public/assets/image/2011/02/dopage_football_inside.jpg

 

Ceci est un plaidoyer en faveur du dopage ! pourquoi en faveur ? pour une raison simple et évidente, le dopage a fait de tels progrés qu'il est à ce jour impossible de lutter contre lui . Nos journalistes sportifs sont dans la joie et l'allégresse, leur incommensurable bétise leur fait prendre des positions absolument imbéciles du genre, "on a gagné, il n'y a eu aucuns coureurs déclarés positifs pendant le dernier tour de France, donc le dopage est mort"! bien sûr, on ne voit plus les preuves évidentes du dopage, mais plus que jamais on constate sa présence sournoise. Grimper au sprint le mont Ventoux n'impressionne pas nos commentateurs, battre record sur record en natation ne semble pas suspect, avoir un groupe de sprinter phénoménaux appartenant à la même nationalité n'interroge personne, et dans l'ensemble les excellents résultats sportifs et subits d'une nation passe pour un regain d'intéret de cette nation pour un sport ou tous les sports (britannique aux jeux par exemples en 2012) . Car il faut bien se rendre compte que dans ce problème du dopage, ce qui est mort c'est le dopé solitaire, celui qui au petit bonheur essaye "le pot belge", "l'erytropoïétine" et ce que l'on appelle "les produits masquants", qui éliminent les traces de dopage et dont les centres anti-doping oublient de proscrire l'utilisation.    Car mes chers concitoyens nous en sommes revenus au bon temps du dopage d'état et même si Obama ou Hollande ( pour Poutine c'est différent) ne participent pas directment au programme de " rationalisation des performances", les résultats qu'ils exigent des différentes équipes, ne serait ce que pour péréniser les subventions, obligent les directeurs sportifs à chercher d'autres solutions que les entrainements fussent ils outrancièrement intensifs.

 

Et la médecine apporte un large concours à ces progrmmes de tricheries, car, déterminer où commencent les soins indispensables à la bonne santé de nos sportifs et où effectivement ces soins se transforment en dopage est impossible à dire. On ne manipule plus des drogues, mais des modifications physiologiques qui font appel aux dernières avancées scientifiques, et aussi de vrais programmes "de lavage de cerveaux" qui transforment les sportifs en "zombis" programmés et créancés à la victoire et à l'exploit. Comment détecter les pratiques moléculaires, génétiques et autres facéties qui rendent les résultats artificiels ?  Si vous avez vu au denier championnat du monde d'athlétisme la compétition récurrente entre la Russie et les Etats-Unis, et lorsque je dis compétition c'est un mot gentil, même s'il ne s'agissait que de ne pas être derrière l'un ou l'autre, comment penser que ces états laissent leur gloire (nécessité politique oblige) à l'aléatoire de la forme d'un champion ?  

 

Et lorsque l'on constae le montant des contrats financiers, comment penser une seule seconde que des firmes commerciales laissent une place, même infime au hasard ?      Pour cela je demande que l'on arrète la lute contre le dopage, cela arréte rien et n'apporte aucune solution sinon un statut injuste qui fait des sportifs riches des sportifs bien dopés, protégés par la recherche médicale et pour le sportif pauvre,celui qui est en dehors du programme national, le danger de se doper tout seul , car sans dopage , il n'a aucune chance de réussite, et faisant cela de façon empirique il met sa santé en danger .....  en laissant libre cours au dopage, on peut même penser que l'équilibre naturel reprendra ses droits, à égalité de dopage c'est le meilleur qui gagnera,.....  je propose que l'on oublie ce vocable de "dopage" il est par trop péjoratif , je propose plutot de dire : l'optimisation des performances .....   les médecins auront donc la trés lourde responsabilité de surveiller la santé de chacuns et seront responsable d'éventuelles séquelles de leurs traitements. Ils agiront ainsi officiellement, dans la lumière et plus dans la clandestinité, (On pourra discuter des divers traitements, car à chaque physiologie sa solution,) ce qui permettra de les punir trés sévèrement dans le cas de risques trop importants qu'ils feraient courir à leurs poulains et surtout on en finirait avec cette hypocrisie qui est intolérabe, je le dis clairement, ça suffit ....( et merde pour l' UCI et certains dirigeants du TOUR DU FRIC ) .

 

Source et date de l'article  mediapart.fr  06.09.2013

Source de l'image

 

Lire la suite

Un haltérophile pincé pour dopage... à 80 ans

3 Septembre 2013 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Haltérophilie

http://www.directmatin.fr/sites/default/files/styles/image_630_315/public/ramos_0.jpg

 

Le sportif a été suspendu pour deux ans, convaincu de dopage aux stéroïdes lors des récents championnats seniors panaméricains, a annoncé vendredi l'agence antidopage des Etats-Unis (Usada).

 

Le contrôle effectué sur l'Américain Don Ramos pendant la compétition, le 14 juin, a été positif: «présence d'un stéroïde d'origine exogène». Il tentait d'établir un nouveau record mondial dans sa catégorie d'âge lors de ces championnats continentaux «Masters», réservés aux plus de 35 ans. La suspension court depuis la date du contrôle, et Don Ramos ne sera autorisé à revenir en compétition qu'à l'été 2015.

 

Source et date de l'article  lematin.ch  02.09.2013

Source de l'image

 

Lire la suite