Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Marion Jones serait passée aux aveux

6 Octobre 2007 Publié dans #Athlétisme

dopage-jones.jpg
Mon avis : Je pense qu'elle a eu raison de dire la vérité et surtout elle a eu le courage de le dire ! C'est pas comme certains !



Article du 5 octobre 2007


La triple championne olympique Marion Jones a reconnu avoir pris des stéroïdes lors de sa préparation pour les Jeux olympiques de 2000, a rapporté, jeudi 4 octobre, le Washington Post. Selon le quotidien américain, la triple médaillée d'or aux Jeux de Sydney a fait cette confession dans une lettre envoyée à sa famille et ses amis.


Dans cette lettre, Marion Jones dit avoir pris des stéroïdes baptisés "the clear" pendant deux ans, à partir de 1999. Elle accuse son ancien entraîneur, Trevor Graham, de lui avoir fourni ce produit en le présentant comme un complément nutritionnel. Une personne familière de la situation judiciaire de Marion Jones, qui a requis l'anonymat, a confirmé les éléments contenus dans la lettre.

La championne, aujourd'hui âgée de 31 ans, s'était jusque-là toujours défendue d'avoir utilisé des produits dopants.

Dans la lettre, Marion Jones annonce son intention de plaider coupable de faux témoignage, vendredi, devant un tribunal de New York. Elle écrit qu'elle s'attend à être condamnée à trois mois de prison pour avoir menti à des agents fédéraux sur son utilisation de produits dopants, rapporte le Washington Post.

A Sydney, elle était devenue la première femme à décrocher cinq médailles olympiques en une seule édition : trois d'or (100 m, 200 m et 4 x 400 m) et deux de bronze (4 x 100 m et saut en longueur). Après cet aveu, elle risque de toutes les perdre.

NOMBREUX SOUPÇONS

Marion Jones était depuis longtemps l'objet de nombreux soupçons. Fin 2004, le Comité international olympique (CIO) avait ainsi décidé d'ouvrir une enquête sur les accusations de dopage qui planaient sur elle. Lors des championnats d'athlétisme des Etats-Unis en 2006, elle avait été contrôlée positive à l'érythropoïétine (EPO), mais elle avait été blanchie par l'analyse de l'échantillon "B" qui s'était révélé négatif. L'athlète avait également fait l'objet d'une enquête de l'Agence américaine antidopage (Usada) pour son éventuelle implication dans le scandale de dopage lié au laboratoire Balco.

Elle n'a cependant jamais été officiellement inculpée de dopage.

Le fondateur du laboratoire, Victor Conte, l'avait accusée à la télévision d'avoir pris des produits dopants. Marion Jones avait nié en bloc et poursuivi M. Conte pour diffamation. Un accord avait finalement été trouvé entre les deux parties.

"The clear", le surnom donné à un nouveau stéroïde très puissant aussi connu par les initiales THG (tétrahydrogestrinone), était au cœur du scandale Balco, qui a impliqué plusieurs athlètes de différents sports. Cette substance était auparavant indétectable, mais Trevor Graham en a fourni un échantillon à l'agence américaine antidopage en 2003. Il a été inculpé l'année dernière de trois chefs d'accusation de faux témoignage. M. Graham a plaidé non coupable et son procès doit s'ouvrir le 26 novembre, à San Francisco (Californie).

Ma source est http://www.lemonde.fr

gif_seringue.gif

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Elena 11/01/2008 23:04

Moi je félicite Marion Jones d'avoir choisi de dire la vérité et je la respecte beaucoup pour ça ! Bravo ! Car c'est pas du tout facile d'assumer ensuite toutes les critiques et tous les jugements. En plus, elle a tout perdu ce qui était sa passion : l'athlétisme.Et que chacun balaie devant sa porte !

tpe sur le dopage 11/01/2008 14:01

merci beaucoup. ça nous rend un grang serviceton blog est super au revoir

TPE sur le dopage 02/01/2008 11:12

Salut On fait un TPE sur le dopage et on voulait savoir si tu as ou si tu sais où nous pouvons trouver la lettre que Marion Jones a écrites a ses amis ? Merci d'avance et bonne année!!

Administratrice du blog 02/01/2008 18:22

Bonsoir,J'ai bien reçu votre message.Ce que j'ai pu lire se sont des extraits de la lettre.J'espère que cela peut vous aider.Voici ce que j'ai pu trouvé sur le net :Marion Jones est prête à avouer publiquement qu'elle s'est dopéeNEW YORK - Après des années de mensonge, Marion Jones est prête à avouer publiquement qu'elle s'est dopée. La triple championne olympique devrait comparaître ce vendredi devant un tribunal de White Plains, dans l'Etat de New York, pour plaider coupable dans une affaire de prise de stéroïdes, a appris l'Associated Press de source proche du dossier.Jones a envoyé à sa famille et ses amis une lettre dans laquelle elle confesse avoir utilisé des stéroïdes avant les Jeux olympiques 2000 à Sydney, a révélé jeudi le journal The Washington Post. Le Post a été le premier organe de presse à annoncer que Jones allait parler."Je veux présenter mes excuses pour tout ça", a écrit Jones, selon le Post, qui cite une personne ayant reçu la lettre et qui l'a lue au journal."Je suis désolée de vous avoir déçus sous autant d'aspects."Jones a expliqué dans sa lettre qu'elle risquait jusqu'à six mois de prison et qu'elle allait écoper de trois mois.Ces aveux pourraient aussi lui coûter les cinq médailles qu'elle a gagnées à Sydney, où elle avait été la grande vedette des Jeux. Elle n'avait pas décroché les cinq médailles d'or souhaitées mais était rentrée chez elle avec trois titres et deux médailles de bronze.Le Comité international olympique a fait savoir vendredi qu'il était prêt à priver Jones de ses médailles si elle passait aux aveux."Le CIO a appris que Marion Jones avait l'intention de plaider coupable d'avoir menti à des agents fédéraux à propos de son usage de substances dopantes au cours de sa carrière", a réagi le CIO dans un communiqué."Depuis 2004, le CIO a ouvert une enquête sur l'affaire BALCO, mis sur pieds une commission de discipline avec l'objectif de savoir comment l'affaire a pu affecter les compétitions olympiques. Les progrès ont été lents à cause de la difficulté de rassembler des preuves. L'information que Marion Jones pourrait fournir plus tard vendredi pourrait être essentielle pour faire avancer l'affaire."Le CIO et les autres institutions sportives peuvent remonter jusqu'à huit ans en arrière pour annuler des résultats et priver des athlètes de leurs médailles.Jones pourrait perdre ses médailles des JO 2000, où elle a été titrée sur 100 mètres, 200 mètres et dans le relais 4x400m. En Australie, elle a aussi obtenu le bronze en saut en longueur et sur 4x100m.En plus d'une éventuelle peine de prison, Jones pourrait écoper d'une longue suspension infligée par l'Agence mondiale antidopage (AMA).Si l'Américaine admet avoir pris des produits dopants pendant une période donnée, la fédération internationale d'athlétisme (IAAF) pourrait priver Jones de tous ses résultats obtenus aux championnats du monde et dans d'autres épreuves pendant les années en question. Aux Mondiaux d'athlétisme 1999 et 2001, elle a gagné trois médailles d'or, une médaille d'argent et une médaille de bronze."Nos règlements sont clairs si elle avoue", a déclaré le porte-parole de l'IAAF, Nick Davies.Selon le Post, Jones a déclaré qu'elle avait pris pendant deux ans à partir de 1999 une substance connue sous le nom de "The Clear", et qu'elle se l'était procurée par le biais de son ancien entraîneur Trevor Graham, qui lui aurait dit qu'il s'agissait d'huile de lin.Il y a plus de trois ans, un nutritionniste distribuant des produits dopants dans le milieu de l'athlétisme professionnel avait déjà affirmé à la police fédérale américaine avoir fourni des stéroïdes à Marion Jones, en échange de publicité pour son supplément nutritionnel, avait révélé le San Francisco Chronicle.La sprinteuse avait démenti.Le journal avait précisé que le co-fondateur du Bay Area Laboratory Co-Operative (BALCO), Victor Conte, avait déclaré après une perquisition chez BALCO en septembre avoir fourni un stéroïde indécelable désigné par le nom de "The Clear" (clair, limpide), et un autre à base de testostérone, "The Cream".Jusqu'à présent, Jones avait toujours nié s'être dopée et avait même attaqué en justice Victor Conte en 2004, lui réclamant 25 millions $. Conte a accusé à plusieurs reprises Jones d'avoir pris des produits dopants et a déclaré qu'il l'avait vue s'injecter des substances interdites."Ca m'a coûté beaucoup d'argent de me défendre", a déclaré Conte jeudi."Mais j'avais dit la vérité, et je la dis encore."Dans sa lettre, Jones a expliqué qu'elle n'avait pas réalisé qu'elle se dopait jusqu'à ce qu'elle arrête de s'entraîner avec Graham fin 2002. Elle a affirmé avoir menti quand elle a été interrogée par des agents fédéraux en 2003. Elle aurait alors paniqué quand ils lui avaient présenté un échantillon de "The Clear", qu'elle aurait reconnu comme la substance que Graham lui donnait.La carrière de Jones a été ternie depuis des années par les accusations de dopage. En août 2006, l'un de ses échantillons d'urine était revenu positif à l'EPO mais la contre-expertise l'avait ensuite blanchie.Elle fait aussi partie des athlètes qui ont témoigné devant un grand jury dans l'affaire BALCO en 2003. Son ancien compagnon, Tim Montgomery, avait lui aussi témoigné avant d'être suspendu deux ans pour dopage à la fin 2005. Michelle Collins et Justin Gatlin, qui ont aussi été entraînés par Graham, ont également été suspendus pour dopage.Graham a été inculpé dans l'affaire BALCO en novembre dernier et doit comparaître devant la justice le 26 novembre. Graham, qui a plaidé non coupable, a contribué au déclenchement de l'enquête en 2003 en envoyant à l'agence américaine antidopage un échantillon de "The Clear", qui était auparavant indécelable.Ma source est http://www.toile-sport.com/index.php?sect_no=28&module=news&news_no=4394