Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Ski / Mayer, encaisse et tais-toi

2 Septembre 2008 Publié dans #Ski alpin - ski de fonds


Acheté pour son silence. L'ancien entraîneur autrichien
Walter Mayer (Photo AFP), au coeur de scandales de dopage aux JO de Salt Lake City en 2002 et de Turin en 2006, a touché 290 000 euros en échange de son silence de la part d'un proche des instances olympiques. C'est ce que révèle dimanche le quotidien autrichien Kurier. Il apparaît que l'ex-entraîneur des biathlètes et fondeurs autrichiens s'est engagé à céder ses droits médiatiques et à ne jamais s'exprimer publiquement, dans un contrat conclu avec le lobbyiste et éditeur Erwin Roth le 5 février 2007. Selon Kurier, qui en publie des extraits, ce contrat pourrait avoir été destiné à l'empêcher de faire des révélations «de nature à ébranler les fondations mêmes du mouvement olympique».

Les enjeux de la corruption

Le contrat porte ses fruits presque immédiatement. Trois jours après la signature selon Kurier, Walter Mayer a retiré une plainte en diffamation contre les patrons de l'Agence mondiale anti-dopage, Dick Pound, et du CIO, Jacques Rogge, alors que la ville autrichienne de Salzbourg était en lice pour l'organisation des JO de 2014, finalement attribués à la ville russe de Sotchi. Et en mai 2007, à la suite du scandale de dopage de Turin, le CIO s'était contenté d'exclure à vie cinq biathlètes et fondeurs autrichiens et d'infliger une sanction de 740 000 euros au comité olympique autrichien. L'Autriche risquait bien plus avec une suspension de la compétition.

Proche de membres du CIO et du comité olympique autrichien (ÖOC), Erwin Roth a soutenu les candidatures de Salzbourg aux JO 2014 et de Doha aux JO 2016. Il a assuré au journal que l'ÖOC n'avait effectué «aucun paiement à Walter Mayer», mais il n'a pas donné plus de détails sur la finalité du contrat conclu avec l'ex-entraîneur. Pour mémoire, Walter Mayer avait été banni des JO après un scandale de dopage à Salt Lake City. Puis, il avait été aperçu lors des JO 2006 dans le chalet des skieurs autrichiens à Pragelato, où les forces de l'ordre italiennes avaient découvert du matériel de transfusions sanguines illégales. (Avec AFP)


Source et date de l'article  L'Equipe.fr   31.08.08


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nanette 02/09/2008 23:11

Je me souviens très bien de cet incident et me demandais d'ailleurs quelles avaient été les suites. Eh bien ... les voilà et ce n'est pas très beau.  Franchement désolant ... Merci pour l'article !