Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

AMA - Un fichier controversé adopté

22 Septembre 2008 Publié dans #Lutte contre le dopage


Le Comité exécutif de l'Agence mondiale antidopage (AMA) a adopté samedi la liste des substances et méthodes interdites pour la prochaine année. Il a également validé un texte, jugé controversé, sur la protection de la vie privée des athlètes.


Le 1er janvier prochain, deux types de produits dopants seront distingués : les méthodes interdites (transfusions) et les produits dits lourds (hormones, stéroïdes et certains types de stimulants) d'une part, et tous les autres recours à un usage dopant, d'autre part.

Pour l'AMA, cette distinction aidera à une plus grande flexibilité dans les sanctions prévues dans le Code mondial antidopage effectif au début de l'année prochaine. Une première infraction n'entraînera pas systématiquement une suspension de deux ans. Elle pourra être portée à quatre années si l'athlète concerné est impliqué dans un programme de dopage organisé, s'il est coupable d'obstruction « visant à éviter la découverte d'une violation des règles antidopage » ou s'il est un récidiviste. Inversement, s'il est reconnu que l'athlète n'a pas utilisé une substance pour améliorer ses performances sportives, il s'en tirera avec un blâme.

Par ailleurs, l'Agence mondiale antidopage a aussi approuvé le nouveau « Standard international pour la protection des renseignements personnels » qui comprendra des données à caractère politique, religieux, syndical ou sexuel. Les détracteurs à ce texte l'ont qualifié d'« Edvige » antidopage, en référence au projet de fichier controversé en France. John Fahey, le président de l'AMA, a fait savoir que « des consultations très approfondies » vont se poursuivre avec les représentants européens jusqu'au 22 novembre prochain, date du nouveau comité exécutif de l'AMA. Ces derniers sont opposés à cette collecte d'informations personnels non sportifs.

A l'occasion de la réunion de ce samedi, l'AMA a également annoncé que tous les tests antidopage effectués à Pékin, durant les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques, « seront conservés pendant huit ans et pourront être réexaminés n'importe quand ». (avec AFP)

l'AMA

Source et date de l'article 
L'Equipe.fr  21.09.08


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article