Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Polémique médicale sur le "dopage thérapeutique"

30 Septembre 2006 , Rédigé par Marie Publié dans #Dopage thérapeutique

En octobre 2005, le skieur américain Bode Miller se fait remarquer en appelant à légaliser le dopage : "Sous la supervision d'un médecin ou de chercheurs, même un produit comme l'EPO pourrait minimiser le risque de problèmes de santé à long terme et éviter les risques de blessures."

Deux mois plus tard, trois spécialistes en bioéthique et physiologie, Bengt Kayser, Alexandre Mauron et Andy Miah lui emboîtent le pas dans un article publié dans la revue médicale The Lancet. Les trois chercheurs soutiennent que "la guerre antidopage induit plus de problèmes de santé qu'elle n'en prévient" en maintenant les pratiques dopantes dans la clandestinité et considèrent qu'"un médecin du sport devrait être libre dans ses choix thérapeutiques afin de minimiser l'impact sur la santé de la pratique du sport de haut niveau" (Le Monde du 17 janvier). A l'instar du docteur Eufemiano Fuentes, soupçonné d'être au centre du vaste réseau de dopage sanguin démantelé à Madrid avant le Tour de France, plusieurs médecins qui préparent des athlètes professionnels invoquent un "dopage thérapeutique" pour atténuer les effets présumés néfastes du sport intensif sur la santé.

Ces prises de position ont suscité la réaction agacée du directeur médical de l'Agence mondiale antidopage (AMA), Alain Garnier, dans une lettre ouverte adressée mi-août "à ceux qui suggèrent un dopage médicalisé". "Est-ce qu'un médecin confronté à des pratiques de torture devrait proposer une assistance médicale afin de les rendre moins destructrices pour l'individu ?, interroge le docteur Garnier. Evidemment non, mais ceux qui proposent un dopage médicalisé suivent pourtant la même logique erronée."Directeur de l'Institut Baron Maurice de Rotschild pour la recherche et le traitement des addictions et membre du groupe prospective du Conseil de prévention et de lutte contre le dopage (CPLD), William Lowenstein plaide, lui, pour une "alliance thérapeutique" avec les sportifs qui se dopent.

"D'un point de vue sanitaire, un médecin ne peut pas cautionner le dopage thérapeutique, mais s'il se retrouve confronté, par exemple, à un patient qui se bourre de corticoïdes, il devrait pouvoir lui conseiller de prendre du potassium pour lui éviter une fibrillation ventriculaire et un risque de mort subite, estime William Lowenstein. Or, au nom de l'éthique sportive, on est trop dans le tout-répressif." Le spécialiste des addictions compte des sportifs de haut niveau parmi les clients de sa clinique de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). "Comme on l'a fait par le passé avec les toxicomanes, il faut que les médecins trouvent une place d'alliance, de confiance, qui ne soit pas une place de complicité, estime William Lowenstein. Car il est nécessaire de développer, à côté de la répression et de la prévention, une politique de soins et de réduction des risques."

Stéphane Mandard
Article paru dans l'édition du 30.09.06
Ma source est www.lemonde.fr

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Steve 25/08/2008 16:43

c'est pas vraiment faux.Prendre des anabolisants en dose "sérieuse" et surveiller n'est pas énormement plus dangereux que de manger ce que les grandes surfaces vendent..Pour preuve les culturistes qui ont pris des produits comme la testosterone sérieusement ont tous aujourd'hui entre 40 et 65 ans, et aucun n'a pour le moment de probleme de santé, bien au contraire.Par contre ceux qui se chargent sans suivre de cycles, en doublant ou triplant les doses recommandées, ont forcement de gros problèmes.De plus à l'approche des concours (dans le culturisme comme dans d'autres sports) les athlètes ont recours à des cocktails de produits, et cette fois vraiment dangereux, pour cacher les produits dopants.Entre autre grosses doses de diurétiques, mais malheureusement bien d'autre, extrémement dangereux.Alors pour le bien des athlètes il serai préférable:  - soit de laisser les gens se doper (donc plus besoin de cacher avec des produits agressifs)  - soit disqualifier tous sportifs qui auraient des performances connues comme IMPOSSIBLE en étant "naturel".En effet il existe des limites physiologiques, toute personne soulevant plus de 200kg au DC, toute personne lancant un javelot à une certaine disance, ou toute personne courant le 100m en dessous d'un certain temps est forcement chargé.Mais les fédérations n'ont pas interet un faire ceci, car cela signifierai une baisse de toutes les performances établies depuis les 20 dernieres années (et ce dans tous les sports), ceci aboutirai donc à une baisse d'audience (car les téléspéctateurs se plaignent du dopages mais n'attendent que de nouveaux records...).Je crois que la seule solution malheureusement est : -que ca continue comme ca (avec toujours 2 ou 3 personnes pris dans quelques sports téte de turc, comme le cyclisme, le culturisme ou encore les sprinteurs, alors que le dopage est present dans le football, le rugby, et meme la formul1...mais à ces sports persone n'y touche c'est la drogue du francais moyen, alors leur zinedine, leur schumarer..etc sont forcement clean).- ou alors comme en Amerique pour certains sports, 2 concours, mais dans toutes les disciplines.1 concours comme on les connait aujourd'hui (dopés)1 concours "naturel" ou seul les non dopé pourraient participer,mais en surveillant toute l'année les athlètes, tous , et dans toutes les disciplines (contrairement à ce qui est fait aujourd'hui).Parce que controlé 3 ou 4 cyclistes pris au hasard (et encore je ne parierai pas qu'il y a des billets glissés discretement ou des rancoeurs dans les affaires..) c'est déjà  pas très net, si les autres arrivent à suivre et/ou à etre devant les dopés..alors je vous laisse deviner ce qui prend aussi le reste du peloton...Les rugbymans qui critiquent les etrangers mais qui eux aussi se dopent.. ce qui n'est pas très sportif.Les équipes de foot qui ne sont jamais controlé ou alors sans sérieux du tout (à part biensur les italiens qui eux sont jugé à chauqe fois pour des broutilles "Creatine" ou "proteine".. ont peu pas faire plus stupide, et les gens gobent tout.Zinedine, grosjean...etc ne sont pas des anges ouvrez les yeux, au lieu de toujours critiquer les meme.Ce que la plupart font c'est exactement comme si un africain reprochait à un marocain d'etre bronzé ... jevous laisse réfléchir la-dessus.Et pour finir concernant le net, la plupart des forums, et les médecins francais,  il est impératif au lieu de ne pas vouloir parler de testosterone (entre autre), d'en parler justement, et d'une facon objective.Car en faire un tabou ou juger ces produits plus par morale que par véritée donne aux jeunes l'impression d'interdit et de grande force , tellement impressionnante que personne n'ose en parler.Et quoi de plus attirant pour un ado ou un jeune que l'interdit et la force??Alors ils achetent des produits au noir (qui ne sont pas controlés et donc potentielement dangereux, impures ou mal dosés), ne se font pas suivre par un docteur, et prennent cela sans aucune connaissance rééle de chaque produit, les effets secondaires, comment les contrer...Et la les problèmes gigantesques surviennent (faute au docteurs qui se ferment par tabou ou par incompetence)déchirures musculaires à répétitions, tendons fragilisés, problèmes sexuels irréparables, handicaps des membres...etc.Pour ceux qui veulent toucher à ca, n'écoutez jamais votre entraineur, un ami ni personne.Faite votre connaissance avec la lecture objective comme "tout savoir sur les anabolisants" au edition jibena, qui est un vieux livre de 20ans mais qui apprends beaucoup sur le sport, l'alimentation et les produits au cas par cas, leurs effets secondaires ainsi que leur "plus".Je ne fait pas de pub, ni de jugement contre ceux qui prennent des produits, ni meme contre ceux qui comme moi ont peur d'en prendre.Désolé d'avoir écrit autantSeulement je voudrais que certains cas graves n'arrivent plus à des jeunes à qui on a rien voulut dire, qu'on a pas voulut aider,(docteurs) ou pire qu'on a pousser à se doper en disant que tout été parfait et qu'il n'y avait que des choses positives et que ces jeunes croient par naiveté (entraineurs)

Marie 02/10/2006 22:00

Hello,Merci pour ton message sur mon blog.Intéressante ta question...A bientôt

ryback 02/10/2006 07:15

le dopage vaste sujet d'actualité.
Je me demande jusqu'où les résultats sportifs sont les conséquences du dopage et non pas de son entrainement.
A bientôt.