Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Dopage: la sécurité informatique du laboratoire de Châtenay-Malabry a été renforcée

17 Décembre 2006 , Rédigé par Marie Publié dans #Cyclisme

AP | 13.12.2006 | 14:12

Victime cet automne d'un piratage informatique, le laboratoire de dépistage du dopage (LNDD) de Châtenay-Malabry a renforcé sa sécurité.

Des courriels et courriers avaient été envoyés en septembre et octobre à divers membres d'institutions sportives (Comité olympique international, Agence mondiale antidopage, Union cycliste internationale) et à des journalistes afin de discréditer le laboratoire en affirmant sa propension "à commettre des erreurs".

Les courriels utilisaient notamment des passages de documents internes au laboratoire, relatifs à des rectifications antérieures de résultats d'analyse.

"Nous avons fait appel au secrétariat général de la Défense nationale qui a déterminé que la sécurité était insuffisante", a déclaré mercredi le président de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), Pierre Bordry, qui avait porté plainte au moment des faits. "Nous avons passé un accord pour une mise à niveau. J'ai été surpris que nous n'ayons pas assez fait attention et des mesures ont déjà été prises."

M. Bordry a précisé qu'il n'établissait aucun lien entre la tentative de piratage et l'affaire Floyd Landis.

Au mois de novembre, le journal "L'Equipe" avait annoncé que l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC) aurait identifié l'un des complices du piratage comme un proche du cycliste américain vainqueur de la dernière édition du Tour de France mais convaincu de dopage à la testostérone.

Concernant Landis, M. Bordry a révélé que l'un de ses avocats avait finalement pris contact avec l'AFLD et qu'il avait pris connaissance des pièces du dossier à consulter.

"L'avocat est venu il y a quelques jours, c'est la procédure ordinaire", a déclaré Bordry.

Landis a été rattrapé par le dopage moins d'une semaine après le Tour. Il a été testé positif à la testostérone à l'issue de la 17e étape, dont l'arrivée était jugée à Morzine.

L'Américain présentera dans quelques mois sa défense devant une commission d'arbitrage dans l'espoir de conserver sa victoire dans la Grande Boucle. Il pourrait également décider de saisir le Tribunal arbitral du sport. AP

Ma source est http://tempsreel.nouvelobs.com


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article