Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Armstrong : "OUI, je me suis dopé !"

18 Janvier 2013 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Cyclisme

http://i.huffpost.com/gen/947472/thumbs/s-DOPAGE-LANCE-ARMSTRONG-large640.jpg?6

 

Il n'a livré aucun nom


"Je ne suis pas fan de l'UCI", a-t-il dit deux fois mais sans mettre en cause qui que ce soit alors que des médias américains le disent prêt à témoigner des dirigeants de l'UCI, comme son ancien président Hein Verbruggen et son actuel patron Pat McQuaid, devant les autorités antidopage. Armstrong n'a d'ailleurs livré aucun nom dans sa confession, se contentant de commenter les cas d'anciens coéquipiers qui ont témoigné contre lui et de ses premiers détracteurs, comme les époux Andreu ou la masseuse Emma O'Reilly.

Lorsque l'Usada l'avait mis en accusation en juin, à la suite d'une enquête entamée en 2010, l'Américain avait rejeté la possibilité de se défendre devant elle et avait voulu faire annuler la procédure par un tribunal fédéral.

Fin août, l'ancien cycliste avait indiqué qu'il jetait l'éponge et ne se défendrait plus contre les accusations de dopage. L'Usada l'avait alors sanctionné, invalidant ses résultats depuis le 1er août 1998 et le radiant, des sanctions ensuite confirmées par l'UCI. Armstrong n'en a pas fait appel.

Ses sponsors, dont Nike, l'avaient abruptement quitté et Armstrong avait dû couper les ponts avec Livestrong, la fondation de lutte contre le cancer qu'il avait fondée en 1997 après avoir vaincu la maladie.

 

Des poursuites possibles


Ces aveux exposent Lance Armstrong à des risques de poursuites par le gouvernement américain. Le Texan, qui doit rembourser les primes de course touchées pendant son règne, est déjà menacé par deux procès au civil (par l'hebdomadaire britannique Sunday Times et l'assureur américain SCA Promotions) pour des sommes qui au total dépasseraient 10 millions de dollars et il pourrait maintenant être assailli par d'anciens parraineurs ou partenaires estimant avoir été dupés.

Des experts estiment qu'Armstrong, dont la fortune flirterait avec les 100 millions d'euros, a peut-être déjà conclu des accords à l'amiable, notamment avec le gouvernement américain pour éviter des poursuites pénales. Selon CBS, l'offre de cinq millions de dollars de Lance Armstrong a été rejetée par le gouvernement américain.

La deuxième partie de sa confession doit être diffusée vendredi.

 

Comment suivre l'interview en live ? Sur internet, c'est sur le site d'Oprah Winfrey que l'interview sera diffusée. L'Equipe.fr proposera un livetext avec les traductions en français des phrases chocs de Lance Armstrong. À la télévision en France, seuls les abonnés à Discovery Channel pourront suivre l'interview en direct, dans sa version originale. Une rediffusion avec les sous-titres français est prévue vendredi à 21h30, indique directmatin.fr.


Source et date de l'article  huffingtonpost.fr  18.01.2013

Source de l'image


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article