Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

L’EPO qui fait peur

23 Septembre 2010 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Produits et techniques dopante - risques et effets

http://www.rmc.fr//images/article/300.164491.jpg

 

Un nouveau produit dopant très développé a fait son apparition sur le marché depuis quelques mois. Une nouvelle EPO développée dans des pays comme la Russie et la Chine. Sa particularité ? Elle est quasiment identique à l'EPO que crée le corps humain. Et c'est bien là le problème. Car il devient du coup extrêmement difficile de la dépister. « Cela peut prendre énormément de temps pour développer une technique et ainsi laisser des mois voire des années aux sportifs pour utiliser ce produit sans être pris », explique le professeur Michel Audran, grand spécialiste du dopage.


Inquiétant donc d'autant qu’il est aujourd'hui possible de se procurer ce produit assez facilement sur internet moyennant une centaine de dollars. Certains spécialistes affirment même avec certitude qu'il est déjà utilisé dans le monde du sport. « Je suis très inquiet, affirme Eric Boyer, manager de l’équipe cycliste Cofidis. Maintenant le sport c'est du business. Aujourd'hui, on trouve une nouvelle molécule. Dans deux ans, ce sera encore une autre. Et dans quatre ans certainement une autre. C'est une escalade et on se dirige malheureusement vers un gouffre. Il y a des rats de laboratoires qui ne peuvent pas faire du sport autrement qu’en cherchant à améliorer ses performances à travers des méthodes dopantes. »

Accessible sur Internet


Souvent pointé du doigt, le cyclisme n’est pas le seul sport à être confronté à ce fléau. « Je ne suis pas étonné parce que je suis toujours pessimiste sur la question, souligne le perchiste Romain Mesnil. Quand je vois l'endurance par exemple, j'ai un peu du mal à croire qu'il n'y a pas de dopage. Si j'avais fait du demi-fond, j'aurai arrêté le haut-niveau. Dans ma carrière, je n'ai été confronté qu'une fois au dopage. En 2002 à Athènes. Je venais d'effectuer le contrôle anti-dopage puis en rentrant à l'hôtel, je croise l'organisateur du meeting qui s'excite comme tout et qui vient me voir en me demandant si je souhaitais être « protégé ». Je suis tombé des nues. » L'Agence Mondial de Lutte antidopage suit ce dossier avec beaucoup d'attention.

 

Source et date de l'article  RMC.fr  21.09.2010

Source de l'image

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article