Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Articles avec #jo de pekin 2008 tag

Rebellin: médaillé mais dopé

30 Avril 2009 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Jo de Pékin 2008


Le cycliste Davide Rebellin serait l'un des six cas positifs à l'EPO CERA, prélevé lors des derniers Jeux olympiques. Médaillé d'argent à Pékin, l'Italien vient s'ajouter à une longue liste de tricheurs.


A 37 ans, Davide Rebellin est considéré comme un expert des courses d'un jour. Médaillé d'argent sur les routes de Pékin, l'Italien s'est offert, cette saison, une troisième victoire sur la prestigieuse classique de la Flèche Wallonne. Une consécration pour ce puncheur qui reste le seul cycliste à avoir remporté le triplé Amstel Gold Race-Liège-Bastogne-Liège-Flèche Wallonne au cours de la même saison, en 2004. Pourtant, sa fin de carrière risque bien de ternir ce palmarès flambant.

Rebellin ferait partie d'un groupe de six athlètes, sur 948 cas testés, dont les échantillons de contrôle antidopage, prélevés à Pékin se sont révélés positifs après réexamen. Dans un communiqué publié hier, le Comité Olympique (CIO) révèle que ce groupe de "repris de justesse" aurait eu recours à la CERA, l'EPO de troisième génération qui permet de renforcer l'endurance. Pour le moment, le CIO n'a cependant pas annoncé officiellement l'identité des tricheurs, le règlement imposant aux comités nationaux de prévenir leurs athlètes respectifs. Mais le comité olympique italien (CONI) a immédiatement admis qu'un de ses représentants était concerné. Rapidement, la presse transalpine a ainsi lâché le nom de Davide Rebellin.

Pas vraiment une surprise pour l'Italien, membre, entre 2002 et 2008, de l'équipe Gerolsteiner aujourd'hui dissoute après un dernier Tour de France très polémique. Maillot à pois et troisième au général, Bernard Kohl et son coéquipier Stefan Schumacher, qui remporta les deux contre-la-montre, avaient été, eux aussi, contrôlés positifs au même produit durant la Grande Boucle.

Un nouveau cas de dopage dans le cyclisme qui n'est cependant pas encore totalement avéré. L'information doit déjà être confirmée par les instances officielles et l'échantillon B est encore en cours d'analyse. Si, comme il semble très probable, la tricherie de Rebellin est confirmée, l'Italien serait alors contraint de rendre sa médaille olympique au Suisse Fabian Cancellara, le Russe, Aleksander Kolobnev récupérant alors le bronze. Un déclassement qui pourrait également se produire en athlétisme. Vainqueur du 800 et 1500 mètres, le Marocain naturalisé bahreïnien, Rashid Ramzi serait, lui aussi, concerné, comme vient d'annoncer le comité olympique de Bahreïn. Si l'échantillon B analysé en France le 8 juin, est positif, l'athlète devrait alors rendre ses médailles. Mehdi Baala, quatrième à Pékin, se verrait ainsi récompensé du bronze.


Source et date de l'article Les Dessous du Sport   29.04.09
Source de l'image


Lire la suite

Pékin 2008: 300 contrôles anti-dopage disparus !

20 Octobre 2008 Publié dans #Jo de Pékin 2008


Le CIO a lancé une enquête sur la façon dont des centaines de tests anti-dopage des Jeux de Pékin avaient disparu. La crédibilité de l'organe olympique en prend un sacré coup...

Le Comité International Olympique a avoué récemment qu'il manquait environ 300 tests anti-dopage pratiqués sur des athlètes ayant participé aux Jeux olympiques de Pékin. De nombreuses interrogations et suspicions peuvent donc se poser. D'autant que le journal australien The Age a révélé vendredi, que la procédure officielle anti-dopage a été bafouée à de nombreuses reprises avant et après les Jeux.
Les observateurs indépendants chargés d'observer les contrôles et les résultats d'analyses pour le compte de l'Agence Mondiale Antidopage ont en effet indiqué “qu'il y avait environ 300 résultats de tests de moins que ce qu'indique les formulaires de contrôle".

De son côté, le laboratoire de Pékin, qui réalisait les contrôles anti-dopage pendant les J.O., a avoué qu'il n'avait pas effectué tous les tests possibles. On croit rêver!
Le laboratoire n'aurait notamment pas recherché l'insuline, un produit pourtant interdit. Pire encore, le rapport des 10 experts indépendants indique que les comités olympiques nationaux passent outre les recommandations du CIO. Plus de la moitié (110 sur 204) de ces comités n'ont ainsi pas indiqué clairement au CIO où se trouvaient leurs athlètes avant les Jeux Olympiques. Une procédure pourtant obligatoire qui rappelle l'affaire Rasmussen. En effet, le coureur néerlandais de la Rabobank avait été suspendu par son équipe et exclu du Tour de France car il n'avait pas renseigné ses lieux d'entraînement pré-Tour de France.

Difficile donc de croire que tous les dopés aient été pris par la patrouille et ne soient pas passés à travers les mailles de filet du CIO; un filet visiblement bien percée...

Source et date de l'article  Les dessous du sport  19.10.08



Lire la suite

Pékin 2008 / le revers de la médaille

5 Septembre 2008 Publié dans #Jo de Pékin 2008


Je suis tombée sur cette article un peu par hasard en me promenand sur le net.
Je le trouve très bien écrit et surtout il vaut la peine d'être lu !


Si l'on regarde le côté face des médailles chinoises, ces Jeux Olympiques sont une formidable réussite pour la Chine qui affirme sa toute puissance aux yeux du monde. Sur le plan sportif tout d'abord, la Chine remporte 51 médailles d'or et devance les Etats-Unis (36 médailles d'or) ainsi que la Russie (23 médailles d'or). Sur le plan de la sécurité et de l'organisation, la Chine est parvenue avec son arsenal impressionnant (100 000 personnes) à prévenir d'éventuelles attaques terroristes mais également à museler les protestations contre les atteintes aux droits de l'homme.


Enfin, sur le plan des recettes, trois milliards de dollars de droits olympiques ont été déboursés par les sponsors, et la chaîne NBC a réglé 894 milliards de dollars - record battu - pour diffuser les JO en exclusivité aux Etats- Unis. Si l'on ajoute les somptueuses cérémonies d'ouverture et de clôture, on peut affirmer que la Chine a fait un sans faute.

 

Conclusion, sur le plan politique, ces Jeux constituent une formidable propagande pour le régime communiste qui retrouve une légitimité internationale.

 

En revanche, si l'on regarde le côté pile de la médaille, rien n'a changé en Chine. Si pendant 17 jours, la Chine a réussi à faire oublier les épisodes de la flamme olympique et la mise à mal de la liberté de la presse, tout n'est qu'apparence ... Ainsi, derrière les victoires et le spectacle, il n'y a pas eu d'ouverture démocratique comme certains l'espéraient, et aucun geste probant en faveur des droits de l'homme et des dissidents.

 

Enfin, la formidable moisson de médailles chinoises notamment dans des disciplines nouvelles (natation, escrime) laisse planer l'ombre des usines à champions et du dopage. Le parallèle avec l'ex RDA se fait naturellement.  Les Jeux Olympiques représentent le plus grand événement sportif de la planète et les enjeux  économiques et médiatiques sont tels que depuis de nombreuses années malheureusement la politique s'invite au spectacle.

Source et date de l'article ACDEFI  04.09.08


Lire la suite

Un sixième cheval est soupçonné de dopage aux Jeux de Pékin

4 Septembre 2008 Publié dans #Jo de Pékin 2008


LAUSANNE, Suisse - Le cheval brésilien Rufus est devenu lundi le sixième cheval soupçonné de dopage aux Jeux olympiques de Pékin.

Monté par le cavalier Rodrigo Pessoa, Rufus a échoué un test antidopage le 23 août dernier, alors que des traces de nonivamide, une substance interdite, ont été décelées.

Pessoa a terminé au cinquième rang de l'épreuve de sauts d'obstacles individuelle. La Fédération équestre internationale (FEI) a annoncé vendredi qu'elle le suspendait et ajouté que l'échantillon "B" de Rufus serait testé mardi, à Hong Kong, site des épreuves olympiques.

La FEI a indiqué que le test de Rufus était le dernier d'une série d'enquêtes reliées aux tests effectués aux JO.

Quatre chevaux ont échoué des tests antidopage pendant les Jeux, et un cinquième test positif a été révélé la semaine dernière. Six athlètes ont été trouvés coupables de dopage lors des Jeux de Pékin.

Source et date e l'article jminforme.ca  01.09.08

 


Lire la suite

Nombres de cas de dopage durant les JO de Pékin

31 Août 2008 Publié dans #Jo de Pékin 2008


D'après mes sources voici les chiffres officiels :



Grèce :  14 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Bulgarie :  12 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Chine :  4 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Italie :  3 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Russie :  3 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Corée du Nord :  2 athlètes exclus en date du 18 août 2008

Jamaïque :  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Inde :  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Roumanie :  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Espagne :  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Etats-Unis :
  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

Taïwan :
  1 athlète exclus en date du 18 août 2008

A l'heure actuelle, 44 athlètes et entraîneurs ont été interdits de participer aux Jeux Olympiques





Lire la suite

Athlétisme / la Grecque Fani Halkia contrôlée positive avant les JO

18 Août 2008 Publié dans #Jo de Pékin 2008


L'athlète grecque Fani Halkia, surprenante championne olympique du 400 m haies aux jeux Olympiques d'Athènes en 2004, a été contrôlée positive avant les Jeux de Pékin, a annoncé samedi la télévision publique grecque Net.
Le contrôle qui s'est révélé positif a été mené lors de sa préparation au Japon mais la substance détectée n'a pas été précisée, selon Net. L'entourage de Fani Halkia a indiqué qu'elle ferait prochainement des déclarations à la presse à Pékin.


La Grecque, âgée de 29 ans, avait créé la surprise en décrochant la médaille d'or à Athènes sur 400 m haies.
Cette affaire intervient après l'exclusion des Jeux de Pékin par le CIO de la sprinteuse Ekaterini Thanou, médaillée d'argent du 100 m aux JO de Sydney en 2000, qui s'était soustrait à un contrôle antidopage à la veille des Jeux d'Athènes, dont elle avait été exclue.
La Fédération grecque d'athlétisme a également exclu de l'équipe de Grèce début août le sprinteur Tassos Gousis, finaliste du 200 m des Mondiaux-2007 d'Osaka et deuxième de la Coupe d'Europe en juin.
Il avait été contrôlé positif avant les JO à la methyltrienolone, un stéroïde qui a déjà privé de Jeux, après des contrôles menés depuis le printemps, une grande partie de l'équipe grecque d'haltérophilie ainsi que le nageur Ioannis Drymonakos.

Source et date de l'article
LeParisien.fr  16.08.08


Lire la suite

Scandale de dopage en Russie !

1 Août 2008 Publié dans #Jo de Pékin 2008





À quelques jours du début des Jeux olympiques, la Russie est confrontée à un méga-scandale de dopage. Sept athlètes de l’équipe féminine d’athlétisme ont été suspendues à titre provisoire par la Fédération internationale d’athlétisme et exclues de la délégation russe qui se rendra à Pékin.


Les dames en question sont soupçonnées d’avoir manipulé des échantillons d’urine prélevés lors de contrôles, révèle une enquête qui dure depuis un an. Parmi celles-ci, on retrouve la championne du monde du 1500 m en salle, Yelena Soboleva.
Les autres athlètes sont la double championne du monde du 1500 m Tatiana Tomashova, l’ex-championne mondiale du 5000 m Olga Yegorova, la championne d’Europe du lancer du disque Daria Pishchalnikova, l’ex-détentrice du record du monde au lancer du marteau Gulfia Khanafeyeva et deux coureuses de fond (Yuliya Fomenko et Svetlana Cherkasova).
À l’exception de Cherkasova, elles étaient qualifiées pour les Jeux et pouvaient aspirer à grimper sur le podium. Pour une, Soboleva avait réussi les meilleurs temps de l’année sur 800 m et 1500 m.
«L’IAAF nous a indiqué que leurs échantillons prélevés lors de tests hors compétition en mai 2007 puis pendant les championnats du monde d’Osaka l’an passé ne correspondaient pas. Malheureusement, nous n’avons pas d’autre choix que de les suspendre. C’est un coup terrible, dévastateur, à seulement une semaine des Jeux. Je ne sais pas comment nous allons nous en remettre», a fait savoir le président de la fédération russe d’athlétisme Valentin Balakhnichyov.


Source et date de l'article Le blogue Olympique  31.07.08





Lire la suite