Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Articles avec #paris sportifs tag

Combattre le dopage revient à combattre les paris sportifs truqués, soulignent des spécialistes

23 Septembre 2013 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Paris sportifs

gagner-paris-sportifs.jpg

 

Combattre le dopage revient à combattre les paris sportifs truqués et les réseaux mafieux, ont souligné vendredi des spécialistes de ces questions devant des membres de l'Unesco, dont certains sont restés dubitatifs à ce sujet.

"Les méchants des réseaux de paris truqués sont les mêmes que ceux qui trafiquent des stéroïdes, de l'EPO, des hormones de croissance ou tout autre produit dopant", a souligné David Howman, directeur général de l'agence mondiale antidopage (AMA), qui s'exprimait dans le cadre d'une conférence des Etats parties à la convention de l'Unesco contre le dopage.

"Ils sont également impliqués dans les trucages de matches, dans la corruption, les pots de vin et le blanchiment d'argent. Il faut être prêt à travailler contre la criminalité organisée", a-t-il développé, faisant référence à des "menaces de morts proférées à l'encontre des familles des préleveurs et testeurs de l'AMA".

L'argumentaire n'a cependant pas convaincu l'ensemble des participants à la session de l'Unesco, à l'image des questionnements venus d'Iran et du Qatar.

"Pour moi, le dopage et la corruption ou les paris truqués ne relèvent pas de la même problématique", a asséné le délégué iranien, sans développer.

"Sur quels éléments se fonde-t-on pour dire qu'il y a des liens ? Il n'y a pas d'éléments tangibles. Nous pensons qu'il faut les maintenir séparées (ces luttes)", a enchéri son collègue du Qatar, ajoutant un élément financier: "s'il faut par exemple étendre la compétence de l'AMA aux matches truqués, nous nous y opposerons car au bout du compte il faudra financer ces nouvelles activités et le budget va augmenter", a-t-il déploré.

 

Source de l'article  lematin.ch  23.09.2013

 

Lire la suite

Des centaines de matches de foot truqués, en Suisse aussi

5 Février 2013 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Paris sportifs

http://files.newsnetz.ch/story/2/5/7/25797047/17/topelement.jpg

 

"Il nous semble clair qu'il s'agit de la plus grande enquête de tous les temps sur des matches truqués présumés", a déclaré le directeur d'Europol Rob Wainwright lundi lors d'une conférence de presse à La Haye, où siège Europol.

Ces trucages, répertoriés à partir de 2008, étaient liés à des paris sportifs. Un cartel criminel basé à Singapour est à la tête de ces opérations. Il a réalisé plus de 8 millions d'euros (9,8 millions de francs) de bénéfices dans le cadre des matches truqués, pour une mise totale de 16 millions d'euros.

 

C'est un "cartel criminel sophistiqué et organisé" qui "travaille avec des relais en Europe", a ajouté Rob Wainwright, assurant qu'il écrirait au président de l'UEFA Michel Platini pour lui transmettre les résultats de l'enquête.

L'UEFA a assuré que les résultats de l'enquête seraient passés en revue par les "instances disciplinaires compétentes afin que les mesures nécessaires soient prises".

"La coopération entre l'exécutif judiciaire et les organisations sportives a besoin d'être renforcée", a pour sa part réagi la Fédération internationale de football (Fifa).

 

Financement de la prostitution et du trafic de drogues

En janvier, Interpol avait averti le monde du football que la corruption en son sein aidait à financer d'autres activités criminelles comme la prostitution ou le trafic de drogues.

Dans un premier temps, quelque 380 matches truqués ont été identifiés, principalement en Europe, dans lesquels environ 425 arbitres, dirigeants de clubs et joueurs, notamment, sont impliqués, a précisé l'enquêteur en chef de la police de Bochum (Allemagne), Friedhelm Althans.

La plupart des matches truqués ont été joués dans les championnats turcs, allemands et suisses, a indiqué Europol sans donner de liste détaillée, mais d'autres rencontres à travers le monde sont concernées. Sur les 425 suspects, 151 vivent en Allemagne et 66 en Turquie.

En Hongrie, aussi, 50 personnes, dont trois joueurs et quatre arbitres, sont soupçonnées d'avoir manipulé les "résultats de 33 matches", contre des pots-de-vin pouvant aller de 40'000 à 600'000 euros, a déclaré Bajan Nemeth, enquêteur de la police hongroise.

Europol a notamment montré les images d'un match entre les "moins de 20 ans" argentins et boliviens en 2010 remporté par l'Argentine sur un penalty plus que litigieux accordé par un arbitre hongrois dans le temps additionnel.

 

Deux rencontres de Champions League en cause

Deux rencontres de Ligue des Champions, dont une sur le sol britannique, ont en outre été mises en cause, a indiqué Rob Wainwright, sans préciser lesquelles. Quatorze rencontres de qualification pour la Ligue Europa, sont aussi concernées.

Le match ayant entraîné le plus grand bénéficie, 700'000 euros, serait une rencontre du championnat d'Autriche entre le Red Bull Salzbourg et Hartberg.

L'enquête a été menée par les autorités allemandes, finlandaises, hongroises, autrichiennes et slovènes en collaboration avec Europol et avec le soutien de huit autres pays européens. Quatorze suspects ont déjà été condamnés, pour un total de 39 ans de prison, mais une centaine d'autres doivent encore comparaître.

Cette première enquête, désormais close, a révélé qu'environ 300 autres matches auraient été truqués à travers le monde. Ils font l'objet d'une enquête.

"Des sommes d'argent allant jusqu'à 100'000 euros par match ont été payées en liquide", a assuré Bajan Althans.

Ralf Mutschke, ancien directeur d'Interpol devenu le M. Sécurité de la Fifa, avait averti le 16 janvier qu'aucune région du monde n'était à l'abri des matches truqués.

 

Source et date de l'artcile  TDG.ch  05.02.2013

Source de l'image


Lire la suite

Handball : et si l'affaire des paris truqués faisait pschitt ?

16 Octobre 2012 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Paris sportifs

http://www.lepoint.fr/images/2012/10/15/montpellier-702981-jpg_483467.JPG

 

La justice est-elle passée en force dans l'affaire des paris truqués du match de handball entre Cesson-Sévigné et Montpellier ? C'est ce que prétendent, documents à l'appui, deux avocats montpelliérains, Luc Abratkiewicz et Isabelle Monsenego. Alors que le club de Montpellier agglomération handball (MAHB) saura demain, mardi, s'il récupère ses joueurs accusés d'avoir parié sur une défaite de leur propre équipe contre Cesson-Sévigné en mai, la procédure risque d'être fortement secouée dans les jours prochains.

Les deux avocats comptent saisir la chambre de l'instruction d'une requête en annulation de la mise en examen de leur client Mladen Bojinovic. Voire de toute l'enquête. Ce qui pourrait éclaircir l'horizon du club héraultais, et de sa star mondiale Nikola Karabatic. Comble de l'ironie, Luc Abratkiewicz et Isabelle Monsenego sont les conseils de Mladen Bojinovic, un joueur qui depuis l'été n'est plus montpelliérain mais parisien. Ils sont convaincus d'avoir trouvé une faille dans les textes de règlement de la fédération et de la ligue de handball sur les paris en ligne.

Gros hic

Au départ, l'enquête a été initiée sur des soupçons de corruption sportive avant de s'orienter soudainement vers l'escroquerie, reposant principalement sur le fait que les joueurs et leur entourage n'avaient pas le droit de parier sur un match de handball. Une accusation qui, si elle est pénalement répréhensible, s'avère moins infamante pour des sportifs. Sauf qu'aujourd'hui cette interdiction prête le flanc à une contestation juridique. En effet, si les jeux en ligne semblent proscrits pour les handballeurs, les paris "en dur", en clair dans des bureaux de tabac, ne paraissent pas souffrir d'un tel empêchement. Or c'est dans ces terminaux, comme l'a montré l'enquête et l'ont reconnu certains joueurs, qu'ont été effectués les paris incriminés.

À la lecture des textes de loi et des différents règlements de la Fédération française de handball et de la ligue nationale, on se rend compte qu'il y a un gros hic. La loi du 1er février 2012 visant à renforcer l'éthique dans le sport interdit certes aux joueurs et à leur entourage de miser, mais elle précise qu'il revient aux fédérations délégataires d'intégrer ces dispositions dans leurs règlements.

Or, surprise, dans les textes de la fédération de handball et de la ligue, qui organise le championnat, il n'y a aucune référence au texte de février dernier. L'article 84 de l'annuaire de la FFHB décrit bien une interdiction de miser pour les professionnels du handball... mais cela concerne les paris en ligne - pas ceux "en dur" - et renvoie à la loi du 12 mai 2010, relative à l'ouverture du marché des paris en ligne. Le règlement de la Ligue nationale de handball semble bien aussi interdire aux joueurs de parier... en ligne. En effet, les organes disciplinaires chargés d'éventuelles sanctions contre les handballeurs parieurs n'évoquent que des paris en ligne, jamais ceux effectués dans des bureaux de tabac.

Procédure fortement menacée

Dernier point qui devrait fortement contrarier les policiers des Courses et Jeux, le texte de la ligue date du 28 juin 2012, soit un mois et demi après le match entre Cesson-Sévigné et Montpellier, sur lequel porte la procédure. Bref, non seulement l'interdiction de miser pour les handballeurs pourrait ne porter que sur des paris en ligne, mais ces règlements ont été édictés après le match visé par la procédure. Des oublis de la part de la Ligue nationale de handball et de la fédération qui risquent tout simplement de faire s'effondrer l'enquête judiciaire, qui repose sur l'interdiction de miser des accusés... Une vraie boulette !

"Si la chambre valide notre analyse, argue Me Luc Abratkiewicz, alors les seuls risques encourus par les handballeurs ne sont pas pénaux ni sportifs. Ils relèvent du seul droit du travail." En effet, les contrats des joueurs de Montpellier contiennent une clause qui leur interdit de parier sur les matchs de handball. Et encore... "Patrice Canayer et Rémi Lévy ont été mis au courant de l'enquête et interrogés dès le mois de juin. Ils avaient deux mois, selon le code du travail, pour signifier à leurs employés un problème et rien n'a été fait." Leur requête ne devrait pas manquer d'inspirer ses confrères. Et d'éclaircir un peu l'horizon.

En attendant, la cour d'appel doit statuer mardi sur l'allégement du contrôle judiciaire dont font l'objet les joueurs cadres, mis en examen pour escroquerie. Ces derniers ont actuellement pour interdiction de fouler, de concert, un parquet. Si la cour d'appel allège leur contrôle judiciaire, Montpellier pourra récupérer les frères Nikola et Luka Karabatic, Primoz Prost, Dragan Gajic et Issam Tej, piliers d'une formation qui, avec une cinquième place, n'est pas à son rang en championnat. Restera à l'entraîneur Patrice Canayer et au président Rémi Lévy, très remontés contre leurs protégés, de décider s'ils souhaitent les réintégrer, quitte à avoir une explication qui promet d'être musclée. La décision de la cour d'appel de Montpellier sera un bon indicateur de l'évolution de cette procédure désormais fortement menacée.

Click here to find out more!

 

Source et date de l'article  LePoint.fr  15.10.2012

Source de l'image


Lire la suite

Paris illicites dans le handball

1 Octobre 2012 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Paris sportifs

http://i.huffpost.com/gen/795620/thumbs/r-KARABATIC-large570.jpg

 

SPORT - Dispositif policier, avocats dépêchés aux micros des stations de radios, conférences de presse, l'affaire des paris illicite dans le handball défraie la chronique. Mais comment expliquer les faits? Comment expliquer qu'un joueur aussi en vue que Nikola Karabatic soit impliqué dans ces paris? Si les faits sont avérés, comment comprendre une telle prise de risque?

 

Que raconte cette affaire d'un sport, le handball, qui faisait figure de discipline exemplaire? Le HuffPost a posé ces questions à Greg Décamps, psychologue, président de la Société Français de Psychologie du Sport.

 

Comment expliquez-vous cette affaire?

Avant tout, il paraît important de souligner que les hypothèses interprétatives que nous autres, psychologues du sport, sommes en mesure de donner ne peuvent pas être spécifiques à cette situation pour laquelle nous manquons d’informations (puisque nous n’avons, comme chacun, que les informations relayées par les médias). Ce qui est sûr, c’est que d’autres affaires de paris ou de matchs truqués ont déjà eu lieu, et continueront d’exister dans le monde sportif étant donné que la recherche de performance sportive est dépendante de nombreux enjeux financiers. Et tout ceci questionne évidemment la place de l’éthique sportive, qui ne se réduit donc pas uniquement à des valeurs telles que le fair-play ou le respect de l’autre.

 

On a du mal à comprendre comment les frères Karabatic, et notamment Nikola avec le succès qu'on lui connaît, ont pu se retrouver dans cette affaire. Au regard des éléments dont nous disposons, qu'est-ce qui a pu jouer le concernant? 

Dans toutes les situations où un individu, sportif ou non, va se mettre en danger (que ce soit physiquement, psychologiquement ou médiatiquement) il est difficile d’identifier l’ensemble des facteurs ayant précédé la prise de décision: il y a des facteurs personnels (motivations, expériences préalables, personnalité, etc., facteurs qu’il nous est ici impossible de déterminer pour l’instant) mais également des facteurs sociaux et environnementaux. Ici, dans la mesure où les risques pour l’image médiatique du joueur semblent plus grands que le gain que cette prise de risques ne semble susceptible de rapporter (franchement, avait-il besoin d’argent?), on peut faire l’hypothèse de l’importance de facteurs externes au joueur lui-même, comme par exemple des pressions venant de son entourage. Cependant, rien ne nous permet d’exclure que, derrière le sportif Karabatic que nous connaissons via l’image médiatique qu’il laisse apparaître (image qui semble avoir été gérée de la meilleure façon), il puisse exister un autre Karabatic moins exemplaire qui a dans sa vie privée des préoccupations, problèmes ou prises de risques identiques à ceux de n’importe quel individu. On a tous dans notre sphère privée des comportements qu’on n’adopterait pas en contexte public… même si, heureusement, ces comportements ne sont en général pas illégaux!

 

Peut-on imaginer, par exemple dans le cas de Karabatic, qu'il y ait eu un phénomène de groupe dans lequel il se serait laissé entraîné?

Encore faudrait-il être sûr que ce joueur a subi la pression d’un groupe, or nous ne savons rien de ce qui est à l’origine de cette situation. Il peut y avoir la pression de certains membres du groupe sportif, mais la pression peut aussi venir de l’entourage non sportif. Ce qui est sûr, c’est qu’en contexte sportif, l’influence des normes, habitudes et décisions du groupe auquel on appartient a une influence très grande, beaucoup plus qu’en contexte non sportif. L’impact de ces influences sociales a notamment pu être montré dans de nombreux phénomènes sportifs auquel s’est intéressé ou s’intéresse le Ministère des Sports, comme notamment la survenue de violences sexuelles en milieu sportif, ou la persistance d’attitudes homophobes ou racistes sur les terrains et dans les vestiaires. De façon générale, plus les activités de notre vie quotidienne passent par l’appartenance à un groupe (comme ce peut être le cas pour les sportifs se trouvant en centre de formation), plus les jugements, décisions et comportements que nous pourrons avoir seront influencés par les "prescriptions" de ce groupe qui déterminera ce qui se fait, ne se fait pas, et ce qu’on peut s’autoriser. La pression de groupe peut parfois être si forte qu’on en perd de vue les repères habituels de la société.

 

Est-ce que cette affaire vous étonne? 

Le fait qu’un match de cette discipline ait été truqué pour une histoire de pari sportif n’est pas plus étonnant que si cela venait d’un match d’une autre discipline, ou d’une performance dans une discipline individuelle. On peut néanmoins être surpris que des joueurs dont l’image médiatique est si positive aient pris ce type de risques, car on sait que, dans de nombreux cas, la notoriété et la popularité sportive amènent le sportif à percevoir un certain nombre de responsabilités associées: devoir d’intégrité, d’exemple à donner, etc. (ce qui n’empêche pas pour autant certains sportifs d’autres disciplines à reléguer ce principe d’exemplarité…). En revanche, plus on est médiatisé, plus on fait l’objet de sollicitations. C’est valable pour les sponsors, mais c’est également valable pour des sollicitations moins légales…

 

Peut-on réduire cette affaire à une question d'argent?

Derrière toute question d’argent, il y a des motivations, des pressions, des conflits, des chantages, des ambitions…bref, les explications peuvent être nombreuses et il serait hasardeux de tirer à ce stade ce genre de conclusion. D’autant plus que cela ne concerne pas un individu isolé mais, apparemment, tout un groupe qui n’est pas exclusivement composé de sportifs.

 

Quel est l'impact psychologique pour les joueurs sur qui cette affaire tombe?

D’un point de vue psychologique, on peut considérer ce type de situation comme n’importe quelle autre source de stress (par exemple un dysfonctionnement important de l’équipe sportive) ou n’importe quel autre événement de vie (par exemple un problème familial) survenant dans la vie du sportif: face au stress, le sportif va déployer des stratégies de "faire face" qui auront pour fonction de résoudre le problème. La spécificité de cette affaire, me semble-t-il, est que celle-ci constitue une "menace identitaire" pour les personnes concernées: au-delà du stress, c’est mon image qui est attaquée et menacée. Dans ce type de situation, un sportif va donc soit protéger son image (en cherchant des excuses, en minimisant la situation, etc.) soit la "rehausser" (en s’affirmant dans cette situation, en renforçant la place de certaines valeurs positives dans l’image qu’on peut donner, etc.) Mais pour tout ça, encore faut-il que la situation soit contrôlable. Or, ici, ce qui est incontrôlable, c’est l’impact que cette affaire aura sur la perception que la population générale se fera du ou des joueurs concernés, de l’équipe, voire même du sport en général. Et si une perception négative persiste, ce sera autant de facteurs de stress supplémentaires à gérer sur le long terme. Dans tous les cas, les stratégies de "faire face" du sportif auront à prendre en compte les répercussions qu’une telle situation pourra avoir sur la performance ou sur les capacités à s’entraîner afin de minimiser l’impact de la situation sur la suite de la carrière sportive. Après tout, on a déjà vu des footballeurs ayant eu des comportements peu exemplaires mais qui ont su montrer qu’ils étaient prêts à se réinvestir dans leur équipe…

 

Peut-on, à ce stade et avec ces éléments, parler d'addiction comme c'est souvent le cas lorsqu'on évoque les sites de pari en ligne?

On parle d’addiction lorsqu’il y a survenue répétée (rien ne nous permet de savoir si ces faits se sont produits régulièrement) d’un comportement délétère (ayant des répercussions négatives de l’individu) et ce malgré les efforts de l’individu pour réfréner ce comportement. L’addiction est donc avant tout un processus individuel qui traduit le rapport spécifique qu’un individu a à son environnement, et il me semble difficile de le transposer au fonctionnement d’un groupe. Les pressions sociales font malgré tout partie des facteurs susceptibles d’inciter un individu à s’adonner à son addiction, comme par exemple les jeunes pour lesquels les contextes festifs vont inciter à la consommation massive d’alcool. Cependant, le profil des joueurs véritablement addicts utilisant les sites de paris en ligne est généralement beaucoup plus solitaire et souvent en proie à des difficultés de régulation des émotions, et ne me paraît pas correspondre à celui que l’on rencontre typiquement dans les affaires telles que celle qui est évoquée ici.

 

À ce stade, quels sont les enseignements à tirer de cette affaire?

Si cette affaire doit amener à tirer une conclusion, c’est qu’il ne faut en aucun cas pointer le handball comme étant un sport dans lequel ce type de pratique est courant. Tout du moins, pas plus que dans un autre. Plus encore, cela montre qu’aucune discipline sportive ne peut se considérer comme épargnée par le phénomène. Il n’y a d’ailleurs pas besoin d’enjeux financiers pour truquer un match, le sport amateur peut donc, sur ce principe, être tout autant victime de tricheries.

 

Source et date de l'article  Huffingtonpost.fr  01.10.2012

Source de l'image 


Lire la suite