Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Des légendes s’en sont allées

31 Décembre 2010 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Général

http://www.lalsace.fr/fr/images/get.aspx?iMedia=27020293

 

Le sport français a perdu en 2010 deux champions à l’immense popularité : Laurent Fignon, double vainqueur du Tour de France, en 1983 et 1984, et Jean Boiteux, le légendaire champion olympique du 400 m nage libre, en 1952 aux JO d’Helsinki.

 

La famille olympique, elle, pleure Juan Antonio Samaranch, président du CIO de 1980 à 2001, qui a fait des JO un business rentable, mais aussi le judoka néerlandais Anton Geesink, champion olympique des toutes catégories devant les Japonais en 1964 à… Tokyo. Deuil aussi à Vancouver où un lugeur géorgien de 21 ans a été le premier mort en compétition des JO d’hiver.

 

JANVIER

27 : Rugby. Ruben Kruger, troisième ligne aile des Springboks lors de la Coupe du monde 1995 (auteur de l’essai décisif contre la France en demi-finale), meurt d’un cancer à 39 ans. Kruger, qui avait mis un terme à sa carrière en 1999, compte 36 sélections avec l’Afrique du Sud.

 

FÉVRIER

7 : Cyclisme. Franco Ballerini décède à 45 ans dans un accident de rallye automobile. Deux fois vainqueur dans l’Enfer du Nord, en 1995 et 1998, il appartient à la légende de Paris-Roubaix. Il a aussi remporté un Paris-Bruxelles (1990), un Tour du Piémont (1990) et un Het Volk (1995). Après sa retraite en 2001, il était devenu sélectionneur de l’équipe d’Italie.

 

MARS

8 : Cyclisme. Guy Lapébie, double champion olympique aux Jeux de Berlin en 1936 et 3 e du Tour de France 1948, meurt à 93 ans à Saint-Gaudens (Haute-Garonne). Il avait conquis les médailles d’or de la poursuite par équipes et de la course sur route par équipes, plus la médaille d’argent de la course sur route. Il avait aussi gagné 2 étapes du Tour de France, que son frère Roger avait remporté en 1937.

 

AVRIL

2 : Biathlon. Pascal Etienne, entraîneur l’Équipe de France féminine de 1998 à 2006, meurt des suites d’un cancer à l’âge de 43 ans.

11 : Natation. Jean Boiteux se tue en tombant d’une échelle, à 76 ans, chez lui à Bordeaux. Jusqu’à l’éclosion de Laure Manaudou en 2004, il avait été l’unique champion olympique de la natation française, sur 400 m libre, en 1952 aux Jeux d’Helsinki. La photo de son père Gaston, sautant tout habillé dans la piscine, béret sur la tête, pour le féliciter, appartient à la légende des Jeux. Il a aussi été recordman d’Europe des 400, 800 et 1500 m.

21 : Olympisme. Décès de Juan Antonio Samaranch, à 89 ans. Président du CIO de 1980 à 2001, il a connu deux boycottages (Moscou 1980 et Los Angeles 1984) et une affaire de corruption autour de l’attribution des JO d’hiver 2002 à Salt Lake City. Mais il restera surtout comme le président qui a définitivement enterré l’amateurisme aux JO, les faisant entrer dans l’ère du business et du gigantisme. Ancien ministre de Franco, cet ex-président de la Caixa, la Caisse d’Epargne espagnole, a fait des Jeux une affaire rentable et du CIO un organisme riche et puissant.

 

MAI

12 : Athlétisme. Charlie Francis meurt d’un cancer à 61 ans. Il était l’entraîneur du Canadien Ben Johnson, champion olympique du 100 m à Séoul, déchu pour dopage. La Fédération canadienne avait suspendu Francis à vie après qu’il eut reconnu en 1989 avoir administré des produits dopants à son poulain.

 

JUIN

17 : Gymnastique. Joseph Sniezek meurt à 71 ans. Entraîneur à succès, il avait fait gagner à la France 10 médailles internationales dont 2 aux JO, grâce notamment à Henri Boério, Philippe Vatuone et Laurent Barbieri.

19 : Basket-ball. Le géant soudanais Manute Bol (2,31 m), qui avait joué en NBA durant dix saisons à partir de 1985, meurt à 47 ans aux États-Unis. Il avait porté les couleurs des Washington Wizards, des Golden State Warriors, des Philadelphie 76ers et de Miami Heat.

 

JUILLET

13 : Cyclisme. Mort, à 78 ans, de Nino Defilippis. L’Italien avait gagné 7 étapes en 4 Tours de France entre 1956 et 1960 et 9 étapes dans le Tour d’Italie. Vice-champion du monde en 1961, il avait remporté le Tour de Lombardie en 1958.

 

AOÛT

10 : Athlétisme. L’Américain Antonio Pettigrew, 42 ans, est retrouvé mort dans sa voiture, en Caroline du Nord. La police conclut au suicide par surdose médicamenteuse. Champion du monde du 400 m en 1991, puis du relais 4x400 m en 1997 et 1999, il avait été champion olympique du relais aux JO-2000. Jamais contrôlé positif pendant sa carrière, il avait reconnu par la suite devant un tribunal américain s’être dopé à partir de 1997, et s’était vu retirer toutes ses médailles à compter des Mondiaux-1997.

27 : Judo. Mort d’une légende, Anton Geesink, à 76 ans. Le colosse néerlandais avait fait pleurer le Japon en devenant champion olympique toutes catégories aux JO de Tokyo en 1964. L’homme aux 21 titres européens a été deux fois champion du monde, des toutes catégories en 1961 et des + de 80 kg en 1965. Devenu membre du CIO en 1987, il avait écopé d’un blâme dans l’affaire de corruption pour l’attribution des JO d’hiver 2002 à Salt Lake City.

31 : Cyclisme. La France pleure Laurent Fignon. Le double vainqueur du Tour de France (1983, 1984), âgé de 50 ans, a perdu sa bataille contre le cancer. Il avait tenu à assumer son rôle de consultant pour la télévision pendant le Tour 2010. Tous les amoureux du cyclisme garderont en mémoire le final du Tour de France 1989 quand il céda la victoire à l’Américain Greg LeMond pour 8 sec dans l’ultime contre-la-montre. Grand champion, le Parisien avait aussi gagné un Tour d’Italie (1989), deux Milan-Sanremo (1988, 1989), une Flèche Wallonne (1986) et un Championnat de France sur route (1984).

 

SEPTEMBRE

17 : Basket-ball. Décès du président de la Ligue nationale, René Le Goff, 66 ans. Il occupait ses fonctions depuis 2003.

 

OCTOBRE

26 : Football. Paul, le poulpe-devin du Mondial, meurt dans son aquarium d’Oberhausen (Allemagne). Le céphalopode rendait ses oracles en choisissant de la nourriture placée dans des boîtes en plexiglas aux couleurs des équipes en lice. Il avait fait un sans-faute sur les résultats de l’Allemagne, et prédit la victoire de l’Espagne en finale.

 

NOVEMBRE

2 : Surf. L’Américain Andy Irons, triple champion du monde de 2002 à 2004, meurt à 32 ans. Son corps est découvert dans une chambre d’hôtel de Dallas (Texas). Selon sa famille, Andy Irons avait contracté la dengue, maladie infectieuse transmise par les moustiques.

 

DÉCEMBRE

2 : Football. L’Olympique Lyonnais est en deuil. Charles Mighirian, son ancien président, de 1983 à 1987, est mort à l’âge de 90 ans. M. Mighirian n’avait pu empêcher la relégation du club en D2 où il est resté jusqu’en 1989. En juin 1987, Charles Mighirian avait cédé sa place à Jean-Michel Aulas.

6 : Football. René Hauss, défenseur emblématique de Strasbourg entre 1948 et 1967, meurt à 82 ans. Il détient le record du nombre de matches joués pour le club (515) avec 2 Coupes de France à la clef, en 1951 et 1966. Il entraîna aussi Strasbourg puis le Standard de Liège avec lequel il gagna 3 Championnats de Belgique (1969, 1970, 1971), et fut manageur de Sochaux et du Matra Racing.

12 : Auto-F1. L’ancien pilote et patron d’écurie de Formule 1, Tom Walkinshaw, meurt d’un cancer à l’âge de 64 ans. Après avoir exercé des responsabilités en F1 chez Benetton et Ligier, il avait été le patron de l’écurie Arrows de 1997 à 2002. Depuis 1997, il était le propriétaire du club de rugby de Gloucester.

 

Source et date de l'article L'Alsace.fr  27.12.2010

Source de l'image

Lire la suite

Sport et Vie

26 Décembre 2010 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Articles Sport et Vie

http://www.sport-et-vie.com/images/photo_pdt_3249.jpg

 

 

 psy_1a.pdf

 psy_2a.pdf

 

 nutrition_1a.pdf

 nutrition_2a.pdf

 

 front_1a.pdf

 front_2a.pdf

 

 fric_frac_1a.pdf

 

 

Extraits de 4 articles paruent dans le Sport et Vie Novembre-Décembre 2010 numéro 123

 

1 - Pauvres petits surdoués

2 - Tout le monde en croque !

3 - Sur le Front du Dopage

4- Fric - Frac / Le dopage est-il de droite ?

 

Si la suite des articles vous intéresse vous pouvez commander le numéro 123 ou vous abonner à Sport et Vie en cliquant ici

Lire la suite

Interview de Jean-Pierre de Mondenard

18 Décembre 2010 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Vidéos

Lire la suite

Scandale du dopage en Espagne

12 Décembre 2010 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Lutte contre le dopage

http://www.rtlinfo.be/pics/div/2010_12_12/217x_/Beza.jpg

Au moins huit des quatorze personnes interpellées jeudi dans le cadre d'une vaste opération antidopage en Espagne et accusées d'avoir distribué des produits dopants ont comparu dimanche devant un juge d'instruction de Madrid, selon des sources judiciaires. L'athlète Alemayehu Bezabeh et quatre autres sportifs ont reconnu vendredi devant la police s'être dopés. Le docteur Fuentes est à nouveau parmi les suspects.

L'athlète Alemayehu Bezabeh et quatre autres sportifs ont reconnu vendredi devant la police s'être dopés, au lendemain de leur interpellation, après une vaste opération andidopage menée dans le pays, selon la presse espagnole de samedi.

"L'athlète a reconnu hier (vendredi) devant la Guardia Civil qu'il avait consommé des substances interdites", affirme le journal sportif Mundo Deportivo sans citer de sources. Les athlètes Nuria Fernández, championne d'Europe du 1500 m, Reyes Estévez et Eugenio Barrios, auraient également reconnu avoir pris des produits interdits, selon plusieurs médias. "Au moins quatre ont reconnu s'être dopés", selon ABC.


Bezabeh, éthiopien naturalisé espagnol, qui aura 25 ans le 1er janvier, champion d'Europe de cross, a été interpellé jeudi en compagnie de 13 autres sportifs espagnols, dans le cadre de l'enquête qui a conduit à la vaste opération antidopage Galgo menée par la Guardia Civil dans le pays. Des athlètes, des cyclistes, des médecins, des pharmaciens, des entraîneurs dont Manuel Pascua, entraîneur de Bezabeh, ont été interpellés.

Neuf personnes étaient toujours retenues samedi et devraient être présentées dimanche devant un juge pour être inculpées "de délit contre la santé publique en relation avec des substances dopantes." La Guardia Civil a découvert quatre poches de sang, dont une contenait celui de Bezabeh, au domicile de son entraîneur, indique Marca. Ils ont également trouvé des "ustensiles de laboratoire pour transfusion", "des substances prohibées dans le sport", des vidéos de médecins sportifs injectant ces substances à des sportifs connus", chez les autres sportifs interpellés, a indiqué la radio Ser.

 

Parmi les interpellés, figure Marta Domínguez, 35 ans, championne du monde de 3.000 steeple en 2009, vice-présidente de la Fédération espagnol d'athlétisme. Remise en liberté dans la journée, elle a été suspendue de son poste par le président de la Fédération. Toujours selon la presse, ABC, elle détenait à son domicile "plusieurs flacons sans étiquette". Marta Dominguez, figure la plus connue dans cette opération baptisée "Galgo", devrait comparaître lundi devant un juge d'instruction de Palencia (nord de l'Espagne), où elle vit.

Plus de 60 athlètes espagnols ont publié vendredi une lettre ouverte demandant que "toutes les responsabilités soient établies dans cette affaire, que les coupables paient et que les innocents soient dédommagés".

Ce dimanche, l'athlète Alberto Garcia est ressorti libre du tribunal en milieu de journée, a rapporté un photographe de l'AFP. L'entraîneur de l'athlète Marta Dominguez, Cesar Perez, est également sorti en affirmant qu'aucune charge n'avait été retenue contre lui, selon la radio espagnole.

 

Dans le cadre de cette opération, menée jeudi par la Garde civile à travers le pays, 15 perquisitions avaient été menées à Palencia, Madrid, Alicante et Las Palmas (Canaries). Elles avaient permis de saisir de "grandes quantités d'anabolisants, stéroïdes, hormones et divers médicaments dont de l'EPO" ainsi que des "poches de sang et du matériel de laboratoire pour réaliser des transfusions sanguines". Certains des suspects, dont le docteur Eufemiano Fuentes, avaient été impliqués dans l'Opération Puerto, une vaste opération antidopage qui avait visé en 2006 le monde du cyclisme.

 

Source et date de l'article RTLinfo.be  12.12.2010

Source de l'image


Lire la suite

L'Espagne encore secouée par le dopage

10 Décembre 2010 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Lutte contre le dopage

http://sport.francetv.fr/sites/www.sport/files/images/2010/12/dominguezpreview.jpg

 

Après le séisme de l'affaire Puerto dans le cyclisme, voilà l'Espagne replongée dans un nouveau scandale de dopage avec l'athlète Marta Dominguez. Jeudi, la championne du monde 2009 du 3000 m steeple et treize personnes ont été interpellé et douze ont été mis en garde à vue par la Garde civile ibérique. Outre Dominguez, actuellement enceinte et vice-présidente de la Fédération espagnole, on y trouve des athlètes, des entraîneurs, des médecins et des pharmaciens.

 

Ces personnes sont accusées d'avoir distribué des produits dopants et comparaîtront prochainement devant un juge d'instruction. Lors de 15 perquisitions menées jeudi à Palencia, Madrid, Alicante et Las Palmas, la Garde civile a saisi de "grandes quantités d'anabolisants, stéroïdes, hormones et divers médicaments dont de l'EPO" ainsi que des "poches de sang et du matériel de laboratoire pour réaliser des transfusions sanguines". Un incroyable arsenal qui touche le sommet de la pyramide de l'athlétisme espagnol et des acteurs déjà connus de la police ibérique.

 

Dans la liste figurent ainsi les noms de Cesar Perez, l'entraîneur de Marta Dominguez, de l'entraîneur d'athlétisme Manuel Pascua Piqueras, de l'ex-cycliste Alberto Leon et d'un médecin, Eufemiano Fuentes. Ce dernier était l'un des principaux accusés dans l'affaire Puerto qui a miné le cyclisme mondial à partir de 2006. Première conséquence de cette nouvelle opération, la Fédération d'athlétisme a décidé de retirer Alemayehu Bezabeh, un athlète éthiopien naturalisé espagnol, des Championnats d'Europe de cross, dimanche à Albufeira (Portugal), parce qu'il "pourrait être impliqué dans un présumé cas de dopage".

 

Nation au sommet dans de nombreux sports majeurs (football, basket, tennis, cyclisme), l'Espagne est aux prises avec de nombreuses affaires de dopage depuis plusieurs années. Son laxisme a souvent été pointé du doigt. L'affaire Puerto a notamment abouti à des suspensions des plusieurs sportifs dans plusieurs pays sauf en Espagne. Le secrétaire d'Etat aux Sports, Jaime Lissavetzky, s'est défendu vendredi en affirmant que les récentes opérations menées dans le pays étaient "le résultat de la loi antidopage" adoptée en 2006. Il a assuré que le gouvernement "n'était pas inactif face au dopage, bien au contraire". Ces propos ne manqueront pas d'être rappelés lorsque viendra l'heure de juger l'affaire Alberto Contador, double vainqueur du Tour et sous la menace d'une procédure disciplinaire pour dopage.

 

Source et date de l'article  France2.fr  10.12.2010

Source de l'image

Lire la suite