Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CONTRE LE DOPAGE

Articles récents

Mondial au Qatar : la presse britannique met en...

3 Juin 2014 , Rédigé par contreledopage

Lire la suite

Un dopage organisé par sept pays aux JO de Sotchi ?

18 Mai 2014 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #JO SOTCHI 2014

Sept nations sont arrivées aux jeux Olympiques d'hiver de Sotchi avec "de grandes quantités de systèmes intraveineux", révèle l'équipe d'observateurs indépendants de l'Agence mondiale antidopage (AMA) dépêchés aux JO, dans son rapport publié mardi.

Ces observateurs indépendants citent un document du ministère russe des Sports portant sur les bagages qui ont été scannés à l'aéroport de Sotchi, un document dont ils ont pris connaissance vers la fin de la quinzaine olympique.

"Sept nations nommées ont été identifiées comme important de grandes quantités de systèmes intraveineux ainsi que d'autres équipements médicaux", selon le rapport. "A cinq occasions, les services de sécurité (russes) ont détecté l'utilisation d'aiguilles et de seringues dans les quartiers des comités olympiques nationaux nommés", poursuivent les observateurs qui précisent n'être pas au courant des actions qui ont été prises à la suite de ce document.

Selon eux, le Comité international olympique (CIO), qui a la responsabilité du programme antidopage pendant les Jeux, a bien rappelé avant le début des JO aux médecins de toutes les délégations que tout équipement intraveineux, machine d'analyses sanguines ou bonbonne d'oxygène n'étaient pas autorisés dans les villages olympiques.

Mais il a manqué, selon eux, au CIO et au ministère russe des Sports l'expertise d'un professionnel pour pouvoir mieux utiliser les images digitales prises à l'aéroport, comme le traduit le faible nombre de contrôles antidopage, deux seulement, qui ont été ciblés, à partir de ce type de renseignements. L'AMA a pris l'habitude d'envoyer aux jeux Olympiques des observateurs indépendants qui ont mission de vérifier comment se passe l'ensemble du programme antidopage afin de formuler des recommandations pour améliorer à l'avenir le système.

Source et date de l'article http://www.7sur7.be 13.05.2014

Source de l'image

Un dopage organisé par sept pays aux JO de Sotchi ?
Lire la suite

la nageuse russe Efimova suspendue 16 mois

14 Mai 2014 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Natation

la nageuse russe Efimova suspendue 16 mois

Yulia Efimova a été suspendue 16 mois suite à un contrôle positif à un stéroïde en octobre dernier. Elle pourra néanmoins défendre son titre mondial à Kazan, en août 2015.

Yulia Efimova a-t-elle volontairement cherché à améliorer ses performances dans l'eau en prenant de la DHEA, un stéroïde ? C'est la question à laquelle a répondu ce mardi la Fédération internationale de natation (FINA). Pour cette dernière, "l'intention d'améliorer ses performances" n'est pas établie et la suspension de la double championne du monde en grand bassin sur 50m et 200m brasse n'excédera donc pas 16 mois.

Soit un retour à la compétition en février 2015 et une participation plus que probable aux Championnats du monde de Kazan (Russie) en août 2015. En attendant, les derniers titres acquis par la Russe aux Championnats d'Europe en petit bassin sont redistribués. Ruta Meilutyte hérite de l'or sur 100m brasse et Rikke Möller empoche le titre sur 200m brasse.

Source et date de l'article http://www.franceinfo.fr 13.05.2014

Source de l'image

Lire la suite

Cycles de mensonges

2 Mai 2014 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Livres, #Cyclisme

Cycles de mensonges

Septuple vainqueur du Tour de France devenu héros populaire lors de son retour en selle après son cancer, Lance Armstrong, acculé par des preuves accablantes, a fini par avouer son cocktail gagnant d’EPO, testostérone et transfusions sanguines.

Grâce aux témoignages de ses coéquipiers, médecins, coachs, mais aussi, pour la première fois, de ses parents et intimes, l’enquête de Juliet Macur livre le récit le plus complet de l’ascension et de la chute fulgurante d’Armstrong. La journaliste lève le voile sur la personnalité d’un homme complexe, aux ambitions insatiables, et donne les clés de la course effrénée vers ce qui est devenu le « système Armstrong » : le programme de dopage le plus sophistiqué jamais mis en place, que l’idole de la Grande Boucle dirigeait d’une main de fer, s’appuyant même sur la complicité des puissants.

Avec une rigueur implacable, Cycles de mensonges montre comment Lance Armstrong, à la fois manipulateur et séducteur, a érigé autour de lui une forteresse humaine afin de protéger son image, quitte à mettre en péril l’existence de qui oserait se dresser sur sa route.

Source et date de l'article Michel Lafon.fr li 06.03.2014

Source de l'image

Lire la suite

Magasine SPORT & VIE

31 Mars 2014 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Articles Sport et Vie

 

http://www.sport-et-vie.com/images/photo_pdt_3956.jpg

 

 

Magasine très intéressant avec plusieurs pages sur le sujet du dopage !

 

Pour vous ABONNER cliquez ici

Lire la suite

Le xénon «franchit la ligne jaune»

15 Mars 2014 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Cyclisme

http://creseveur.hautetfort.com/media/02/00/3445569774.JPG
«Il n'y aurait rien de mal à cela. Ce n'est pas destructeur et cela ne provoque pas d'effets secondaires», avait déclaré Vladimir Uiba, le patron de l'Agence fédérale russe de biomédecine (FMBA), après la révélation que des athlètes de ce pays ont eu recours à ce gaz pour favoriser la production naturelle d'EPO lors des JO de Sotchi. Ce n'est pas si certain, en particulier à cause du manque d'études scientifiques sur le sujet, rétorque le docteur  Prentice David Steffen, chargé de la préparation physique de la formation Garmin-sharp. Il confie que l'équipe américaine s'est intéressé à cette possibilité avant de s'en écarter rapidement.

«On a jeté un oeil là dessus mais on a connu plusieurs soucis et on a finalement décidé de ne pas l'utiliser,
déclare-t-il sur le site Cycling News, sans préciser la nature de ses préoccupations. Il n'y a vraiment rien de bon là dedans en termes de sécurité ou d'amélioration de la performance et ça laisse de côté les considérations éthiques. Personnellement, je pense que ça franchit la ligne jaune. Quand à l'absence d'effets secondaires, c'est de la pure spéculation car il n'y a pas d'expérimentations sur ce produit. Nous n'avons aucune idée des conséquences.»

Le docteur Steffen, tout en se prononçant pour le placement du xenon sur la liste des produits interdits par l'Agence mondiale antidopage (AMA), évoque aussi l'hypothèse d'une utilisation du monoxyde de carbone, un produit létal en cas d'ingestion importante, pour augmenter la production d'EPO : «On a entendu dire qu'une équipe avait expérimenté ça l'an dernier. C'est sans doute une mauvaise chose d'approfondir cette idée.»
Source et date de l'article L'Equipe.fr  28.02.2014
Source de l'image
 

Lire la suite

Le "Mister Univers" normand soupçonné de dopage

16 Février 2014 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Culturisme

http://www.francebleu.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/12/02/1069424/images/2013-11-nac-universe-4088-300px.jpg

 

Alexandre Piel, 39 ans, un culturiste de la région rouennaise, devenu récemment Mister Univers 2014, a été placé en garde à vue pour usage de produits dopants, a-t-on appris jeudi soir de source sûre.

 

C'est un dirigeant socialiste, Laurent Bonnaterre, qui brigue la mairie de Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime) et sur la liste duquel figurait le champion, qui a répandu l'information. "J'ai appris (...) qu' Alexandre Piel, colistier en 17e place de la liste Caudebec c'est vous, a été entendu en garde à vue, dans le cadre d'une procédure d'usage de produits dopants", a indiqué Laurent Bonnaterre dans un communiqué. "Je lui ai immédiatement demandé des explications et il m'a présenté à la fois ses excuses et son retrait par écrit de la liste", a-t-il ajouté. "Alexandre Piel a été entendu lundi en garde à vue dans le cadre d'une affaire en cours de produits anabolisants", a-t-on confirmé de source policière.

 

Alexandre Piel avait, le 30 novembre dernier, décroché le titre de Mister Univers 2014 à Hambourg dans la catégorie "athlétiques" (moins de 80 kg) après avoir été champion du monde à Chypre-Nord en juin, deux titres obtenus dans le cadre de la NAC International. Cette fédération culturiste ne pratique pas les contrôles anti-dopage, contrairement à l'UIBBN, la seule reconnue par l'État français. Bien qu'ayant reçu un bon écho médiatique, les titres d'Alexandre Piel n'avaient pas été salués par la FFMFAC, la seule fédération française culturiste reconnue en France parce qu'elle pratique les contrôles.

 

La consommation d'anabolisants pour augmenter la masse musculaire est endémique dans les milieux culturistes. Ces produits sont interdits en France, mais autorisés dans beaucoup d'autres pays. Interrogé sur le dopage avant son titre de Mister Univers, Alexandre Piel avait répondu qu'il ne prenait "rien du tout", mettant son impressionnante musculature uniquement sur le compte de son entraînement et de son strict régime protéiné à base de poulet rôti et de blanc d'oeuf.

 

Source et date de l'article  lepoint.fr  14.02.2014

Source de l'image

 

Lire la suite

JO de SOTCHI 2014 : JO de POUTINE ?

6 Février 2014 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #JO SOTCHI 2014

http://auto.img.v4.skyrock.net/5242/19265242/pics/546370918_1_3_dmkfcG3l.jpg

 

A voir absolument !!!

 

Voici le lien pour regader le documentaire cliquez ici

 

Les Jeux de Sotchi, c’est sa vitrine, la démonstration de sa toute puissance. Vladimir Poutine offre au monde les Jeux les plus chers de l’histoire, comme si rien n’était trop beau. Mais sait-on que l’homme qui s’affiche en modeste Lada et revendique un salaire de 15'000 francs est parmi les hommes les plus riches d’Europe, avec une fortune personnelle estimée à 50 milliards de francs ? Enquête sur le système de détournement mafieux du régime russe.

Il affiche son petit appartement de 77 m2 et, revendique sa modestie et son rapport détaché à l’argent. Mais ses opposants, bien organisés, ont mené des enquêtes financières sur les quatre coins de la planète et ils affirment, preuve à l’appui, pouvoir démonter le système Poutine d’enrichissement personnel. Les signes apparents, d’abord : des montres de luxe, une superbe datcha dans la région de St-Pétersbourg, une autre résidence de luxe, véritable château de Versailles, discrètement dissimulé à l’abri des regards indiscrets

 

Et puis, en grattant un peu sous le vernis du modeste fonctionnaire au service des Russes, on découvre un véritable système sophistiqué d’enrichissement personnel. Un vaste faisceau de sociétés écran, réparties dans le monde entier, des hommes de paille, le détournement systématique des revenus des gros conglomérats, pour son enrichissement personnel. Pas très étonnant quand on apprend comment le jeune Poutine, alors maire-adjoint de St-Pétersbourg, aurait participé à une vaste escroquerie et détournement d’argent, qui lui a valu une enquête administrative vite étouffée.

 

Rediffusion le vendredi 7 février 2014 à 0h25 sur RTS Deux.

 

Source et date de l'article TSR.ch  06.02.2014

Source de l'image

 

Lire la suite

Le cycliste Danilo Di Luca propose de "libéraliser" le dopage

25 Janvier 2014 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Cyclisme

http://scd.france24.com/fr/files_fr/imagecache/france24_ct_api_bigger_169/article/image/danilo-di-luca-cyclisme.jpg

Le cycliste Danilo Di Luca, suspendu à vie pour dopage, a déclaré dans une interview télévisée qu'il est "impossible" de terminer dans les 10 premiers du Tour d'Italie sans se doper. L’Italien se prononce aussi pour une "libéralisation" du dopage.

"C'est impossible d'arriver dans les dix premiers du Giro sans utiliser le dopage", confesse le cycliste italien Danilo Di Luca dans l'émission satirique "Le iene" (les hyènes) diffusée sur Italia 1, dont la presse italienne a publié, mercredi 22 janvier, des extraits.

 

"Selon moi, 90% des 200 coureurs du Giro se dopent", ajoute le vainqueur du Giro 2007 âgé de 37 ans. "Le dopage ne change pas les valeurs sur la route, s'il n'existait pour personne, les résultats seraient les mêmes", commente Di Luca, qui se prononce pour une "libéralisation" (du dopage). "Peut-être serait-ce la meilleure solution", ajoute-t-il.

 

Di Luca évoque également "les combines"

 

Danilo Di Luca, originaire des Abruzzes, parle également des "combines". "Elles existent, bien sûr. Sur un final à cinq coureurs, s'il y en a un qui se sent plus fort, il peut dire à un autre coureur qui n'est pas de son équipe : Je te donne tant et tu m'emmènes le sprint, je te donne tant et tu vas me chercher celui qui s'échappe. Je l'ai fait, et on m'a payé."

Contrôlé positif à l'EPO en avril, l’Italien a été suspendu à vie par le Tribunal national antidopage du Comité olympique italien (Coni) le 5 décembre 2013. Danilo Di Luca avait déjà été sanctionné deux fois : en 2007, l'année de sa victoire dans le Giro, dans le cadre de l'enquête ‘Oil for drugs’, et pour un contrôle positif à l'EPO en 2009, qui lui avait valu une suspension d'un an.

 

Source et date de l'article  france24.com  22.01.2014

Source de l'image

 

Lire la suite

Armstrong a rencontré l'une de ses anciennes «victimes»

9 Décembre 2013 , Rédigé par contre le dopage Publié dans #Cyclisme

http://storage.canoe.ca/v1/dynamic_resize/sws_path/jdx-prod-images/1351621087004_ORIGINAL.jpg?quality=80&stmp=1386533653225&size=650x

 

PARIS - L'ancien vainqueur du Tour de France déchu pour dopage, l'Américain Lance Armstrong, a rencontré vendredi l'une de ses anciennes «victimes», l'ex-coureur français Christophe Bassons, avec lequel il avait eu maille à partir en 1999, rapporte le journal L'Équipe.

 

Au cours de cette longue conversation enregistrée dans un grand hôtel parisien par le quotidien sportif, le Texan, banni à vie pour dopage depuis l'année passée, a demandé pardon à Bassons, qu'il avait contribué à décourager et pousser vers la sortie dans le Tour 1999.

«Le plus important pour moi est de te dire en privé que je suis désolé», a déclaré Armstrong dans l'entretien-fleuve rapportée par le quotidien français. «Après, une discussion sur le dopage peut être rendue publique».

«Honnêtement, je ne sais pas si je changerais de décision si ce choix se représentait aujourd'hui. J'aurais aimé ne jamais la prendre», a toutefois reconnu l'ex-septuple vainqueur du Tour de France (1999 à 2005) à propos de sa décision de recourir au dopage.

«Ma vie est compliquée. Les 12 derniers mois, il a fallu que je sois prudent (...) Pour la première fois de ma vie, je dois apprendre à être patient. Et ce n'est pas ma première qualité», a ajouté le Texan.

Avant Bassons, l'Américain a renoué dans les colonnes d'un journal britannique avec son ex-masseuse Emma O'Reilly, qui avait témoigné contre lui.

Armstrong, qui venait de Rome où il a posé des jalons pour rencontrer l'ancien coureur Filippo Simeoni qu'il avait menacé en 2004, a entamé une sorte de «tour de la rédemption», selon le journal français qui s'interroge sur le but poursuivi: «Soulager sa conscience? Réparer son image en lambeaux? Stopper l'hémorragie financière que lui coûtent ses aveux? Retrouver le droit de participer à des manifestations sportives? (...) parce que ses futurs revenus dépendent de l'image qu'il réussira à sauver et qu'il a besoin du sport pour restaurer son image.»

En marge de la conversation avec Bassons, Armstrong a évoqué le résultat positif d'un contrôle antidopage pendant le Tour 1999 (corticoïdes), couvert par une autorisation médicale: «En fait, ce n'était pas très clair. Je ne suis pas sûr qu'il y ait eu officiellement un test positif. Mais Hein (Verbruggen, président de l'Union cycliste internationale à l'époque) a dit que malheureusement, un an après Festina, on ne pouvait pas se permettre ça.»

***

 

Piste: nouveau record du monde

Le Français François Pervis a établi un nouveau record du monde du 200 m lancé lors de l'étape de Coupe du monde de cyclisme sur piste d'Aguascaliente, au Mexique, vendredi.

Pervis a été chronométré en 9 sec 347/1000e lors des qualifications du tournoi de vitesse et a donc amélioré le précédent record du monde de 9 sec 572/100e détenu depuis le 30 mai 2009 par son compatriote Kevin Sureau.

La piste d'Aguascaliente, théâtre de la deuxième étape de la Coupe du monde de cyclisme sur piste, est située à 1885 m d'altitude.

Pervis a finalement pris la sixième place du tournoi de vitesse.

Un autre record du monde a été battue lors de cette première journée de compétition, celui du 500 m dames par l'Australienne Anna Meares avec un chrono de 32 sec 836/1000e. Elle a amélioré son propre record (33.010) établi le 8 avril 2012 sur cette même piste de 250 m.

 

Hugo Barrette chanceux dans sa malchance

Hugo Barrette a joué de malchance, samedi, à la Coupe du monde de cyclisme sur piste d’Aguascalientes, au Mexique, où il n’a pu franchir le premier tour de l’épreuve du keirin.

L’athlète des Îles-de-la-Madeleine et trois autres concurrents de sa vague de qualification ont été entraînés dans une violente chute causée par une manœuvre douteuse du Mexicain Edgar Ismael Verdugo. Parmi les sept coureurs, seuls le Néerlandais Matthijs Buchli et le Japonais Kazunari Watanabe ont terminé la course, se qualifiant ainsi automatiquement pour le tour suivant.

Plutôt que de prendre la route du repêchage, c’est vers l’hôpital que le Québécois s’est dirigé.

«C’était un geste débile qui n’aurait même pas permis au Mexicain de passer deuxième. On s’est tous cassé quelque chose. De mon côté, j’ai été chanceux. J’ai juste des grosses lésions et égratigné l’os de mon avant-bras droit. Pour l’instant, j’ai un plâtre, mais je devrai passer des radiographies à mon retour», a dit Barrette.

La chute est survenue à la toute fin de la course, dans les derniers 100 mètres.

«J’étais en avant, certain de me qualifier pour les demi-finales pour une première fois en Coupe du monde. Pour ça, c’est une énorme déception. C’était ma plus grosse course de l’année, c’était mon événement et j’étais en grande forme. Tout était parfait. En un petit coup de roue, tout a basculé», a expliqué Barrette.

«Quelqu’un a touché ma roue et j’ai basculé. J’ai passé proche de passer par dessus la balustrade comme un autre gars du groupe, qui est dans le coma présentement. Quand ça tombe, ça tombe dur. On roulait à 80 km/h lorsque la chute est survenue. Alors dans les circonstances, je m’estime chanceux», a-t-il ajouté.

«Dans la course suivante, les gars étaient nerveux et il y a eu une autre grosse chute. En deux vagues de qualification, on a perdu beaucoup de très bons coureurs. Les meilleurs sont tous tombés. Les courses suivantes auraient été plus faciles, mais j’essaie de ne pas trop y penser. La chance ira à quelqu’un d’autre. Au moins, je suis en un seul morceau», a conclu Barrette.

 

Source et date de l'article  journaldequebec.com   07.12.2013

Source de l'image

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>